Actu voiture électrique

Mini fait une promesse : ses voitures électriques seront plus fun et sportives que jamais

Albert Lecoq

Mini confirme que la passion pour la performance survit à la transition énergétique. Depuis son lancement en 2002, la finition John Cooper Works (JCW) incarne l’excellence en matière de dynamisme pour Mini.

L’engagement de Mini pour l’ère électrique

Initialement proposée comme option, avec des améliorations telles qu’un échappement optimisé et une gestion moteur retravaillée, JCW s’est établie comme la marque de performance de Mini, équivalente à la division M de BMW. Aujourd’hui, Mini s’engage à perpétuer l’esprit JCW dans l’ère des véhicules électriques.

Lors d’un entretien, Mike Peyton, vice-président de Mini pour les Amériques, et Christian Wehner, responsable mondial des produits Mini, ont affirmé leur engagement envers la gamme JCW malgré l’électrification de la marque. “John Cooper Works est essentiel pour notre marque,” affirme Wehner. “Notre objectif est de faire entrer John Cooper Works dans l’ère électrique.” Peyton ajoute : “Il y a définitivement des projets en développement, car une voiture électrique axée sur la performance correspond parfaitement à l’ADN de JCW.”

Le défi de l’expérience de conduite

Les futurs modèles électriques JCW devront conserver la maniabilité ludique caractéristique de Mini. Le défi réside dans la lourdeur des packs de batteries. Wehner précise que l’objectif n’est pas de se concentrer uniquement sur l’accélération, mais de trouver le “juste équilibre” entre puissance et agilité. “Toutes les voitures électriques accélèrent bien,” dit-il, “mais est-ce qu’elles offrent toutes une expérience ludique ? Certainement pas. D’autres facteurs entrent en jeu, comme le poids du véhicule, la direction, et la sensation à bord.”

A lire également :  Xiaomi a réussi son coup de maître : une voiture électrique à prix cassé et rentable en même temps

Sutton, un autre cadre de Mini, ajoute : “Au final, cela doit être une Mini. Elle doit se comporter comme une Mini et se conduire comme une Mini… c’est une question d’équilibre.”

La coexistence des moteurs à combustion

Les moteurs à essence ne sont pas encore relégués au passé. Wehner indique que jusqu’à ce que le groupe BMW atteigne 50 % d’électrification d’ici 2030, la compagnie continuera de produire quatre moteurs à combustion en parallèle de quatre moteurs électriques pour les futures voitures JCW.

Peyton souligne : “Nous parlons d’être plus électrifiés, ou d’être électrifiés au début des années 2030, cela signifie que nous avons encore plusieurs années devant nous, en Amérique du Nord en particulier, où la demande est forte pour les JCW à essence.”

L’avenir de la boîte manuelle chez Mini

Les Mini manuelles pourraient avoir un avenir électrique. Les Minis avec moteur à combustion et transmission manuelle sont presque du passé, mais il reste un espoir pour les JCW électriques. “Alors que nous nous orientons vers l’électrification, c’est une question que nous nous posons,” dit Sutton. “Si vous voulez toujours cette expérience [d’une manuelle], comment l’activer ? Cela nous préoccupe certainement.”

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires