Taxation des voitures électriques : elle est inévitable et va faire très mal

ParPhilippe Moureau 25 novembre 2023 à 13h11

L’avènement des véhicules électriques (VE) est irréversible et avec lui, la nécessité de penser autrement la fiscalité routière. Laissez-nous vous guider à travers les subtilités et les enjeux de ce virage énergétique et fiscal.

Les recettes fiscales à la croisée des chemins

Le succès des VE, illustré par l’ascension fulgurante de marques comme Tesla, challenge l’équation financière des États. En France, la traditionnelle Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques (TICPE) en vigueur notamment sur les carburants s’essouffle, victime de ce succès. En 2022, elle représentait une coquette somme de 18,0 milliards d’euros qui reviennent directement à l’Etat, une manne fiscale non négligeable qui s’effrite à mesure que les VE gagnent du terrain.

L’enjeu est de taille : trouver une alternative pour combler ce déficit fiscal sans freiner l’élan écologique. La taxation au kilomètre parcouru émerge alors comme une solution potentielle. Cette approche, déjà en test en Australie, en Norvège et aux Etats-Unis propose une taxe ajustée à l’usage réel des routes.

Les voies de la taxation kilométrique

L’idée est simple : les conducteurs paieraient en fonction des distances parcourues, une forme de péage moderne et personnalisé.

Malgré l’ingéniosité de cette taxe, elle suscite des réticences. Le spectre d’une charge financière additionnelle et d’une intrusion dans la vie privée plane. Le suivi kilométrique exigerait en effet une forme de surveillance des déplacements, un point de friction notable pour les défenseurs des libertés individuelles.

Un équilibre entre fiscalité et liberté

La discussion est complexe et les opinions divergent. D’une part, nous avons la nécessité de financer l’entretien des infrastructures, et d’autre part, la protection de la vie privée des usagers. Le défi réside dans la création d’un système équitable qui respecte ces deux impératifs.

Le modèle de l’état de l’Oregon aux Etats-Unis offre un avant-goût de ce que pourrait être cette balance. Les participants de leur programme pilote paient une taxe au kilomètre parcouru et reçoivent en retour un crédit sur la taxe sur l’essence, évitant ainsi une double imposition.

La transition vers des VE soulève une question centrale : comment financera-t-on les infrastructures de demain ? Les réponses sont multiples et varient d’un continent à l’autre. En Europe, la France s’interroge, tandis qu’en Australie, une taxe kilométrique pour les véhicules électrifiés est déjà une réalité.

Les VE ne sont plus simplement des véhicules; ils deviennent des acteurs de la fiscalité environnementale. Ce changement de paradigme nécessite une réflexion approfondie, où l’innovation technologique et la créativité fiscale doivent aller de pair pour soutenir la mobilité propre.

Vers une solution concertée et durable

Les enjeux sont globaux et appellent à des solutions concertées. Ainsi la taxe au kilomètre recommandée par l’OPECST en France est une piste sérieuse à explorer.

Dans ce contexte, le rôle des décideurs est crucial. Ils doivent orchestrer une transition douce vers une fiscalité adaptée aux véhicules de demain, sans brusquer ni l’économie ni les citoyens. Un équilibre délicat, mais essentiel pour un avenir durable.

La route vers une mobilité propre est semée d’embûches, mais aussi de possibilités. Les véhicules électriques nous poussent à réinventer non seulement notre façon de conduire, mais aussi notre manière de taxer. Au cœur de ce débat, l’innovation et la concertation seront les maîtres-mots pour un futur où mobilité rime avec responsabilité.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

47 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter