Tesla : un jackpot de 3 milliards de dollars à l’horizon ?

ParAlexandra Dujonc 13 juillet 2023 à 7h14

Tesla, la firme dirigée par l’inimitable Elon Musk, pourrait bien être sur le point de réaliser une affaire en or. En ouvrant son vaste réseau de superchargeurs à d’autres constructeurs automobiles, la compagnie pourrait générer jusqu’à 3 milliards de dollars d’ici 2030. Et c’est seulement le début !

Vers une nouvelle ère d’électromobilité : l’ouverture du réseau de superchargeurs Tesla

Si vous êtes à jour dans l’actualité automobile, vous n’avez pas pu manquer l’annonce fracassante de Tesla. En effet, Elon Musk, le PDG emblématique de la société, a révélé un partenariat avec Ford qui donnera un accès total aux véhicules électriques de la marque au réseau de superchargeurs Tesla sur le territoire américain et canadien. Un véritable coup de maître pour les deux géants de l’automobile !

Mais ce n’est pas tout ! Après l’annonce de cette collaboration, General Motors a également conclu un accord similaire avec Tesla. Ainsi, tous les véhicules électriques de Ford et GM aux États-Unis et au Canada pourront utiliser les superchargeurs Tesla à partir de début 2024.

L’avènement du NACS : une nouvelle norme de recharge en Amérique du Nord ?

Cette ouverture du réseau de Tesla entraîne un changement crucial : l’adoption du connecteur de charge NACS (North American Charging Standard) par d’autres constructeurs. Pour les véhicules nord-américains de GM et Ford, le système CCS1 (Combined Charging System) actuel devra être progressivement remplacé. Les propriétaires actuels devront se contenter d’adaptateurs, mais les futurs acquéreurs bénéficieront du connecteur de charge NACS en standard.

Pour l’Europe, rien ne changera : le combo CCS2 est toujours la norme en vigueur et continuera à équiper aussi bien les voitures électriques Tesla que les autres marques.

Un gain financier colossal pour Tesla : réalité ou utopie ?

Le principal avantage pour Tesla à ouvrir son réseau est bien sûr le gain financier. Mais à quel point cette manoeuvre sera-t-elle rentable pour le constructeur ? Bien que les prévisions de revenus exactes restent secrètes, les analystes de Piper Sandler estiment que Tesla pourrait engranger une somme astronomique de 3 milliards de dollars d’ici 2030. De plus, le total des revenus de recharge pour les non-propriétaires de Tesla pourrait atteindre environ 5,4 milliards de dollars d’ici 2032, selon le rapport de Piper Sandler.

Il est vrai que par rapport au revenu annuel de Tesla de 81,4 milliards de dollars l’année dernière, un supplément de 3 milliards de dollars sur 6 ans peut ne pas sembler énorme. Cependant, c’est une somme considérable et créer des relations positives avec Ford et GM pourrait être bénéfique pour Tesla sur le long terme. Il sera intéressant de voir si d’autres constructeurs automobiles décideront de s’allier à Tesla. Assurément, le fait de ne pas avoir accès à 12 000 chargeurs supplémentaires constitue un frein majeur pour tout acquéreur de véhicules électriques.

Par Alexandra Dujonc

Après des études en ingénierie électrique, j'ai travaillé sur des projets de recherche et de développement visant à améliorer la capacité de recharge des voitures électriques dont j'en ai fait ma spécialité ! Je mets à votre disposition mes connaissances approfondies sur le sujet de la recharge électrique.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter