Actu voiture électrique

Toyota prévoit des voitures électriques avec 1 400 km d’autonomie dans ses plans

Albert Lecoq

Toyota, le géant automobile japonais, révèle un plan ambitieux qui pourrait bien changer la donne dans l’industrie de l’électromobilité. Face aux pressions des investisseurs et des écologistes, le constructeur semble prêt à passer la vitesse supérieure dans sa transition vers le tout électrique.

Révolution électrique chez Toyota

Depuis quelques temps, Toyota est l’objet de critiques incessantes pour son manque de dynamisme dans l’électrification de sa gamme. Mais aujourd’hui, l’entreprise contre-attaque avec un plan audacieux. Dès 2026, elle envisage de lancer des véhicules électriques (VE) pouvant parcourir plus de 965 kilomètres avec une seule charge, et à partir de 2028, cette autonomie pourrait atteindre jusqu’à 1.448 kilomètres.

C’est un fait, les plans récemment dévoilés de Toyota annoncent que le premier véhicule électrique de nouvelle génération sera lancé en 2026 sous la marque Lexus. Celui-ci serait équipé d’une nouvelle génération de batterie lithium-ion capable d’offrir plus de 600 miles (965 kilomètres) d’autonomie en une seule charge, comme le rapporte Automotive News.

Une réduction des coûts et une autonomie améliorée

La suite du plan, prévue pour 2026-2027, implique l’utilisation d’une batterie lithium fer phosphate bipolaire, qui pourrait réduire les coûts de 40 % par rapport à l’itération précédente. Un modèle encore plus avancé avec 10 % d’autonomie en plus est prévu pour entrer en production en 2027-2028.

A lire également :  Toyota surprend tout le monde en dévoilant 2 nouveaux SUV électriques

Grâce à ces technologies innovantes, Toyota estime pouvoir produire environ 1,7 million de VE basés sur une architecture spécialement conçue d’ici 2030. Ces véhicules bénéficieront des batteries à l’état solide à partir de 2027.

La technologie de demain : batteries à l’état solide et “Giga Casting”

Selon la marque japonaise, ces nouvelles batteries pourraient augmenter l’autonomie de 20 % par rapport à ses packs lithium-ion de nouvelle génération, et une batterie à l’état solide avancée prévue après 2028 pourrait augmenter l’autonomie de 50 %, résultant en plus de 1.448 kilomètres de conduite zéro émission.

Ce n’est pas tout : Toyota envisage également d’adopter des technologies de giga casting pour simplifier et accélérer la production de véhicules, inspirées par les Giga Presses de Tesla. L’entreprise vise également à développer des designs ultra-aérodynamiques avec un coefficient de traînée inférieur à 0,20 au cours des deux à trois prochaines années.

Toyota s’engage : des VE de pointe dès 2026

Cette stratégie multi-axes a été présentée pour la première fois ce mois-ci par les hauts dirigeants de Toyota lors d’une conférence au centre technique Higashi-Fuji de l’entreprise, sous le thème “Changeons l’avenir de l’automobile”. Lors de la présentation, les représentants de l’entreprise ont souligné que, loin d’être à la traîne, Toyota a à la fois la technologie et le système de production nécessaire pour livrer des VE de pointe à partir de 2026.

A lire également :  Voitures électriques : Les batteries solides de Mercedes-Benz arrivent plus vite que prévu

“Hiroki Nakajima”, le Directeur Technique de Toyota, a affirmé que l’entreprise est déterminée à être leader mondial dans le domaine des batteries. L’entreprise cherche à développer différentes options pour les batteries, tout comme elle le fait avec les différents types de moteurs, et souhaite que ces batteries soient compatibles avec tous les modèles de voitures.

Malgré son ambition d’améliorer considérablement son empreinte électrique, Toyota continuera de développer et de fabriquer des voitures à moteur à combustion interne, ainsi que des véhicules à hydrogène.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires