Un pirate dévoile comment débloquer gratuitement la conduite autonome sur une Tesla

ParAlbert Lecoq 30 décembre 2023 à 7h59

Tesla, géant incontesté dans ce domaine, fait face à une révélation surprenante : un piratage permettant d’activer des options normalement payantes, notamment la convoitée fonction de conduite autonome. Et tout cela, de manière apparemment indétectable. Accrochez votre ceinture, nous allons explorer cette trouvaille qui mêle ingéniosité technique et questions éthiques.

Un piratage matériel astucieux

La trouvaille repose sur un glitch de tension dans le système des Tesla. Imaginé par Christian Werling et son équipe de chercheurs, ce piratage est d’une nature particulière. Il ne s’agit pas d’une attaque logicielle classique, mais d’une manipulation matérielle. Comment ça fonctionne ? Simplement, en jouant sur la tension d’alimentation du processeur du système d’infodivertissement. Cette technique permet de débloquer non seulement la fonction Full Self-Driving (FSD), mais aussi d’autres options comme les sièges arrière chauffants. L’astuce ? Provoquer un ‘hoquet’ du processeur pour qu’il accepte un code modifié. Le piratage a pu être effectué sur les processeurs AMD qui équipent plusieurs modèles Tesla depuis 2022.

La portée de cette découverte va bien au-delà d’une simple astuce technique. Elle soulève des questions importantes sur la sécurité et les restrictions régionales des véhicules électriques. En effet, les chercheurs affirment qu’il serait possible d’activer la conduite autonome même dans des régions où elle est interdite, comme en Europe. Fascinant, n’est-ce pas ?

Implications et défis pour Tesla

Cette révélation n’est pas sans conséquences pour Tesla. La société, reconnue pour son innovation constante, se trouve confrontée à un défi de taille : comment sécuriser ses véhicules contre de telles manipulations ? La complexité réside dans la nature matérielle du piratage. Résoudre ce problème pourrait nécessiter un accès physique à la voiture, une tâche ardue quand on pense à l’étendue mondiale du parc Tesla.

Ce piratage ne se limite pas à une simple curiosité technique. Il soulève des enjeux majeurs autour de la sécurité et du respect des normes légales. L’activation non autorisée de la conduite autonome, par exemple, pourrait entraîner des conséquences légales et sécuritaires importantes. D’autre part, cela met en lumière la créativité et l’ingéniosité des hackers, capables de contourner des systèmes complexes pour débloquer des fonctionnalités cachées ou restreintes.

Que signifie cette découverte pour les utilisateurs ?

Si l’exploit technique est indéniable, il convient de rappeler l’importance de la responsabilité individuelle. Utiliser de telles méthodes pour débloquer des fonctionnalités, surtout celles liées à la sécurité comme la conduite autonome, n’est pas sans risques. Cela pourrait non seulement annuler la garantie de votre véhicule, mais aussi vous exposer, vous et les autres usagers de la route, à des dangers potentiels. La prudence est donc de mise.

Source : TechCrunch

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter