Actu voiture électrique

5 choses que vous ne saviez pas sur les voitures électriques

Philippe Moureau

Les voitures électriques vous fascinent et vous croyez tout savoir sur elles ? Accrochez-vous, car nous allons vous dévoiler des vérités incroyables qui risquent bien de vous surprendre. Découvrez ces secrets et plongez dans l’histoire et les curiosités de ces véhicules révolutionnaires.

Une invention plus ancienne que vous ne le pensez !

Qui a dit que les voitures électriques étaient l’apanage du 21ème siècle ? Détrompez-vous ! Depuis la fin du 19ème siècle, elles roulent déjà sur nos routes. En 1884, un génie britannique nommé Thomas Parker a mis au point une voiture électrique grâce à ses batteries rechargeables. À cette époque, ces merveilles technologiques avaient même une longueur d’avance sur les voitures thermiques ! En effet, leur démarrage était plus aisé et leur conduite, déjà un vrai bonheur selon les livres d’histoires.

Si aujourd’hui on les associe à une conduite écolo, jadis elles étaient le signe distinctif de l’élite, là où le vrombissement des voitures thermiques séduisait la classe ouvrière. N’est-il pas fascinant de penser que les préférences sociétales d’une époque ont influencé la popularité des voitures électriques ?

A lire également :  Tesla va transformer votre voiture électrique en machine à gagner de l'argent : voici comment

La première voiture à passer la barre des 100 km/h était électrique

Si l’on vous parlait d’une voiture ayant dépassé les 100 km/h à la fin du 19ème siècle, vous seriez surpris, n’est-ce pas ? Eh bien, c’est le tour de force réalisé par “La Jamais Contente“, une voiture électrique hors du commun. Construite en Belgique et pilotée par un Belge, mais souvent associée à la France à tord, elle détenait sous son capot deux moteurs électriques délivrant une puissance de 68 chevaux. Et ce n’est pas tout : elle embarquait plus de 700 kg de batteries en plomb ! Cette prouesse montre bien à quel point l’innovation dans le domaine de l’électrique ne date pas d’hier.

Et si je vous disais que le nom “La Jamais Contente” continue de vivre à travers une réalisation encore plus stupéfiante ? En effet, le projet “Jamais Contente 2” a pris le relais en battant des records qui paraissaient inimaginables. Avec une vitesse vertigineuse de 549 km/h, elle détient aujourd’hui le record mondial de vitesse pour une voiture électrique. Ce nouvel exploit montre bien que l’avenir de l’automobile électrique est prometteur et plein de surprises.

Quand la guerre donne une seconde chance à l’électrique

La Seconde Guerre mondiale, période sombre s’il en est, a tout de même donné un regain d’intérêt pour les voitures électriques. Pourquoi ? La pénurie d’essence en Europe a poussé de nombreux conducteurs à convertir leurs véhicules à l’électricité. Si ces versions modifiées n’étaient pas des foudres de guerre en termes d’autonomie et de vitesse, elles ont joué un rôle crucial pendant ces années difficiles.

A lire également :  Jaguar arrête tout et se prépare à la plus grande révolution de son histoire avec la voiture électrique

C’est dans les moments de crise que l’ingéniosité humaine brille le plus. Ces véhicules électriques de fortune sont un parfait exemple de notre capacité d’adaptation.

La surprenante seconde vie des batteries

Après avoir sillonné les routes, les batteries des voitures électriques ne sont pas bonnes pour la casse. Bien au contraire ! Elles peuvent entamer une “seconde vie” en servant au stockage d’énergie pour les énergies renouvelables, ou même de batteries de secours dans des établissements médicaux et désormais pour les particuliers avec par exemple le nouveau Tesla Powerwall. Ainsi, loin de n’être qu’un déchet, elles continuent à jouer un rôle clé dans notre transition énergétique.

Cette réutilisation illustre la durabilité potentielle des technologies que nous utilisons au quotidien. Qui sait, peut-être que d’autres composants de nos voitures auront bientôt une seconde utilité insoupçonnée ?

Démystifions l’effet mémoire des batteries !

Un vieux mythe persiste concernant les batteries : l’effet mémoire. Si autrefois, les batteries NiCad (Nickel-Cadmium) souffraient de ce phénomène lorsqu’elles n’étaient pas entièrement déchargées avant recharge, les choses ont bien changé. Avec les batteries lithium-ion modernes, ce problème appartient désormais au passé.

Alors, si vous êtes propriétaire d’une voiture électrique, libérez-vous de cette croyance erronée ! Il est crucial de se tenir informé·e des avancées technologiques pour ne pas rester prisonnier·e de croyances dépassées.

A lire également :  Combien coûte vraiment une Tesla ? On décrypte modèle par modèle

Alors, surpris·e par ces révélations ? Les voitures électriques ne cessent de nous étonner et leur histoire est bien plus riche qu’il n’y paraît. La prochaine fois que vous prendrez la route à bord de l’une d’elles, pensez à ces secrets que vous connaissez désormais !

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires