Achat d'un véhicule électrique

Les aides pour l’achat d’une voiture électrique

Albert Lecoq

L’achat d’un véhicule électrique est de plus en plus encouragé, notamment à travers différents types d’aides proposées par le gouvernement, les départements et les régions. Son coût reste élevé pour une personne qui ne souhaite pas investir une somme conséquente dans une voiture plus propre. Voici un aperçu de ces aides à l’achat en France pour les voitures électriques, qu’elle soit neuve ou d’occasion.

Le bonus écologique

Le bonus écologique 2023 pour voiture électrique est une aide financière versée par l’État français pour l’achat d’une voiture électrique neuve. Il s’agit d’une somme forfaitaire, qui peut aller jusqu’à 7000 euros sous conditions de revenus ou jusqu’à 5000 euros pour tous, qui vient en déduction de la facture d’achat. Il est destiné à l’achat d’un véhicule neuf d’un montant inférieur à 47 000 euros. Vous pouvez aussi bénéficier du bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électrique d’occasion, que ce soit une voiture ou une camionnette d’un montant de 1000 euros.

La prime à la conversion

La prime à la conversion est une aide financière versée par l’État pour encourager la mise au rebut des vieux véhicules polluants. À compter de la date du 1er janvier 2023, les ménages ayant un RFR par part inférieur à 22 983 € pourront bénéficier d’une prime à la conversion, qui peut atteindre jusqu’à 6 000 € pour l’acquisition d’une voiture et 10 000 € pour l’acquisition d’une camionnette. Ces montants sont plus élevés pour les ménages des deux premiers déciles de revenus (RFR/part inférieur à 6 358 €) et pour les ménages des cinq premiers déciles de revenus et gros rouleurs (RFR/part inférieur à 14 089 €). De plus, la prime est majorée de 1 000 € dans les Zones à faibles émissions mobilité (ZFE) et peut même atteindre 3 000 € si une collectivité locale octroie une aide de même nature en ZFE.

A lire également :  Toyota casse le prix de son SUV électrique : le bZ4X devient imbattable

La prime rétrofit

Seuls les véhicules thermiques essence ou diesel de plus de 5 ans sont concernés par la possibilité de conversion en véhicules électriques. La plupart des véhicules d’utilisation courante sont éligibles au passage au moteur électrique. Depuis le 1er juin 2020, une prime rétrofit versée par l’Etat existe pour vous aider financièrement dans la démarche de transformation de votre véhicule thermique essence ou diesel déjà immatriculé vers un véhicule électrique. Si votre revenu fiscal de référence est inférieur ou égal à 18.000 € par part, vous pouvez bénéficier d’une aide maximale de 5.000 €, soit 80 % du coût du véhicule. Par exemple, si vous rétrofitez une Renault Twingo 1 à 1.500 €, vous recevrez 1.200 €, quel que soit le prix de la conversion. Pour ceux dont le revenu fiscal est supérieur à 18.000 € par part, vous recevrez 2.500 €.

Les aides départementales et régionales

Selon la métropole ou en fonction du département et de la région, on peut bénéficier d’aides à l’achat de véhicules électriques. Il s’agit souvent d’une somme forfaitaire qui peut aller jusqu’à 5000 euros, destinée à encourager l’achat d’un véhicule électrique. Cette aide est également cumulable avec le bonus écologique ou la prime à la conversion, souvent à certaines conditions : généralement il faut conserver son véhicule un certain temps, 2 à 3 ans ou avoir parcouru une certaine distance avant de le revendre. Par exemple en France sur la Côte d’Azur ou en Occitanie, la Métropole Aix – Marseille et plus généralement les Bouches du Rhône proposait une aide de 5000 euros pour réduire les coûts à condition d’avoir déposé son dossier avant la date du 31 juillet 2022 et la Métropole de Nice propose actuellement une aide variable sous conditions de revenus. Nice propose également au bénéficiaire de la subvention un crédit avantageux pour la mise en service d’une borne de recharge. La région Ile-de-France propose une subvention variable également sous conditions de revenus. Il existe aussi un bonus pour une voiture hybride rechargeable en Occitanie appelé “Eco chèque mobilité” pour une personne ou un foyer à faible revenus. Un dossier est à déposer directement en ligne.

Les prêts à taux zéro

À partir du 1er janvier 2023, un prêt à taux zéro pour les voitures électriques sera octroyé par les banques aux ménages dont le revenu fiscal par part est inférieur à 14 000 € et aux micro-entreprises de moins de 10 salariés ayant un chiffre d’affaires et/ou un total de bilan ne dépassant pas 2 millions d’euros. Ce type de prêt ou de crédit s’appliquera dans les zones à faible émission mobilité ou dans les communes limitrophes pour l’achat d’une auto peu polluante. Le montant du prêt automobile est de 30 000 € maximum, remboursable sur 7 ans à la banque pour une auto ou une moto. Si le recours à la location longue durée ou à la location avec option d’achat est choisi, le montant du prêt est diminué à 10 000 € et sa durée de remboursement est celle du contrat de location ou de leasing. Les véhicules admissibles sont ceux dont l’émanation de CO2 est inférieure à 50 g/km, c’est-à-dire uniquement les véhicules électriques ou certains hybrides rechargeables s’ils sont d’un prix inférieur à 45 000 € pour une voiture et 60 000 € pour une camionnette, et d’un poids total en charge de 2,6 tonnes maximum. Les véhicules dont le coût est trop élevé ne donneront droit à aucune aide.

A lire également :  Voitures électriques d'occasion : une aubaine se profile à l'horizon

Les prêts à taux avantageux

De nombreuses banques proposent également des prêts et crédits à taux avantageux pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable. Ces prêts sont remboursables sur une période allant jusqu’à 9 ans et peuvent couvrir jusqu’à 100 % du montant de la facture. Il existe aussi la possibilité de microcrédit pour des plus petits montants qui en concerne pas forcément l’immatriculation d’un véhicule à moteur électrique à 4 roues mais aussi l’installation d’une borne de recharge à domicile. Les taux sont généralement inférieurs à ceux des prêts classiques et descendent même parfois sous les 1% de taux d’intérêt. N’hésitez pas à consulter votre banque ou faire jouer la concurrence pour avoir le meilleur taux !

Il existe de nombreuses aides à l’achat d’un véhicule électrique. Le bonus écologique et la prime à la conversion sont des aides versées par l’État et sont cumulables pour les particuliers ou les professionnels dans la limite de certains critères. De nombreux départements et régions proposent également des aides à l’achat, cumulables avec certaines aides fiscales. Enfin, le gouvernement et les banques proposent des prêts à taux zéro ou à taux avantageux qui peuvent couvrir une partie importante du prix d’achat. Ces aides sont un véritable soutien pour les ménages qui souhaitent acquérir un véhicule électrique neuf ou d’occasion ou plus généralement tout véhicule à moteur électrique qui possède 2 ou 4 roues, 1 place ou bien 7 sièges, particuliers ou professionnels.

A lire également :  MG solde son SUV électrique : puissance et autonomie dès 26 990 € avec le ZS EV
Réagissez à l'article

Les commentaires sont fermés.