Actu voiture électrique

Audi et SAIC Motor scellent un partenariat électrisant en Chine

Philippe Moureau

Une alliance révolutionnaire sur le marché des voitures électriques se dessine en Chine : Audi et SAIC Motor ont confirmé leur partenariat. Lisez la suite pour découvrir tous les détails de cette collaboration surprenante et potentiellement disruptive !

Audi et SAIC Motor : une fusion des géants de l’électrique

Audi et le constructeur automobile d’État chinois, SAIC Motor, ont confirmé avoir conclu un accord pour s’associer sur des projets de véhicules électriques (EV) sur le marché chinois. Ce partenariat marque un tournant majeur dans la stratégie d’électrification des deux entreprises sur l’un des marchés les plus prometteurs au monde.

Le 20 juillet, Audi a annoncé avoir conclu un accord avec SAIC qui leur permettra d’accélérer l’électrification de leurs portefeuilles sur le marché chinois des EV en plein essor. Si les détails de leur partenariat restent discrets, Audi semblerait intéressée par l’utilisation d’une plateforme appartenant à la marque premium EV de SAIC, IM Motors.

La technologie chinoise à l’assaut des modèles Audi

La plateforme EV de SAIC permet une architecture à la fois à traction arrière et à quatre roues motrices, actuellement utilisée par IM Motors de SAIC pour les modèles L7 sedan et LS7 SUV. Les rumeurs courent que Audi planifierait d’utiliser cette plateforme EV pour les variantes de production de ses concepts Activesphere, Urbansphere, Skysphere, et Grandsphere.

A lire également :  La future Audi TT électrique se prépare lentement, mais sûrement

Hier, Zu Sijie, l’ingénieur en chef de SAIC, a informé les journalistes que le constructeur approfondissait sa coopération avec Audi. Les options de licence et de développement conjoint sont envisagées pour les projets futurs, faisant ainsi évoluer la dynamique de l’industrie automobile chinoise.

L’heure du changement pour Audi ?

L’annonce de ce partenariat arrive dans un contexte difficile pour Audi. L’entreprise est sous pression pour améliorer ses ventes, en particulier en Chine, suite à des retards dans son projet de voitures électriques dus à des problèmes de développement de logiciels.

Audi, qui a été dépassé par Tesla en termes de ventes mondiales au premier trimestre de l’année, voit également sa part de marché en Chine se réduire en raison d’un manque de modèles électriques. Le nouveau CEO d’Audi, Gernot Doellner, aura donc la lourde tâche de relever ces défis, notamment en accélérant l’électrification et en lançant de nouveaux modèles.

Un tournant historique pour l’industrie automobile

Selon Bloomberg, la décision d’Audi de s’associer à SAIC Motor pour développer des véhicules électriques marque un tournant dans l’industrie automobile chinoise : le passage de l’apprentissage auprès des constructeurs étrangers à l’innovation technologique autonome.

Le Groupe Volkswagen, parent d’Audi, a déjà utilisé des plateformes d’autres constructeurs automobiles, comme celle du camion Ford pour le pick-up VW Amarok, mais jamais d’une entreprise chinoise. L’accord Audi-SAIC est donc une première et pourrait bien changer les règles du jeu dans l’industrie automobile.

A lire également :  La batterie pour voitures électriques garantie 15 ans et 1,5 million de km arrive en force
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires