Entretien voiture électrique

Boostez l’autonomie de votre Tesla grâce à ces nouveaux pneus !

Albert Lecoq

Vous pensiez que seule une amélioration de la batterie pouvait augmenter l’autonomie de votre Tesla Model 3 ? Détrompez-vous ! Les nouvelles modifications apportées par Tesla vont vous étonner.

Un coup de maître sans toucher la batterie

La Tesla Model 3 fait parler d’elle une fois de plus. Et cette fois-ci, ce n’est pas grâce à une évolution de sa batterie ou de ses moteurs électriques.

En effet, l’autonomie de cette voiture emblématique a vu une augmentation significative simplement en optimisant l’aérodynamisme et… les pneus ! Oui, vous avez bien lu. Les pneus, ces éléments souvent négligés, peuvent jouer un rôle crucial dans la performance d’une voiture électrique.

La faible résistance au roulement : le secret de l’efficience

Les pneus à faible résistance au roulement comme les Michelin e-PRIMACY ou les Hankook iON evo s’annonce comme les sauveurs inattendus de votre consommation énergétique. Ces pneus, conçus pour durer, promettent une baisse de consommation significative.

Et comment y parviennent-ils ? Grâce à une excellente performance en matière de résistance au roulement, réduisant la consommation d’énergie dû au frottement sur la route de près de 27% en moyenne par rapport à ses principaux concurrents. Ce pneu n’est pas seulement un allié pour votre portefeuille, mais il s’inscrit également dans la transition énergétique, utilisant des matériaux éco-conçus.

A lire également :  Ce constructeur surclasse Tesla en équipant sa dernière voiture électrique d'une batterie stupéfiante

Adieu le stress des trajets en véhicule électrique

Les propriétaires de voitures électriques connaissent ce sentiment : l’angoisse de ne pas arriver à destination avant que la batterie ne se vide. Avec des pneus Michelin e-PRIMACY ou Hankook iON evo, dites adieu à ce stress.

Imaginez-vous profiter d’une autonomie accrue de près de 7% en moyenne selon le fabricant. C’est-à-dire environ 30 km supplémentaires pour un véhicule ayant une autonomie initiale de 400 km. La magie réside dans la composition du pneu : le mélange de gomme spécifique dont les recettes sont gardées secrètes. Ces innovations permettent de réduire la dissipation d’énergie et d’optimiser la flexion, améliorant ainsi sensiblement l’autonomie de la batterie.

C’est ainsi que sur la nouvelle Tesla Model 3, le gain d’autonomie homologué de 4,5% est en grande partie dû à la monte pneumatique !

Et la Tesla Model Y n’est pas en reste !

Vous pensiez que seuls les propriétaires de la Model 3 allaient bénéficier de cette avancée technologique ? Bonne nouvelle pour celles et ceux roulant en Tesla Model Y ! Ces pneus sont également disponibles pour ce modèle.

En optant pour des pneus innovants à faible résistance au roulement également sur la Model Y, les conducteur·rice·s peuvent s’attendre à un gain d’autonomie notable. En effet, par rapport à la monte d’origine, plus orientée vers des performances sportives, le gain d’autonomie est d’au moins 3 à 4%. Une fois de plus, les fabricants comme Michelin et Hankook prouve qu’il est possible d’allier performance, économie et écologie, quelle que soit la voiture que vous conduisez.

A lire également :  La voiture la plus sûre du monde, c'est elle : Tesla devient la référence absolue
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires