Dans 20 ans, plus personne ne possèdera de voiture électrique : découvrez pourquoi

ParAlbert Lecoq 30 novembre 2023 à 7h51

L’heure est venue de plonger dans l’univers électrisant mais aussi disruptif des voitures électriques. Si la perspective de posséder une voiture électrique vous séduit, il est essentiel de saisir l’évolution de la notion de propriété dans ce domaine en pleine mutation.

Le virage technologique et ses implications

L’industrie automobile électrique est à l’aube d’une révolution silencieuse, et la technologie est à la barre. Le concept de possession d’une voiture évolue subtilement, touchant l’ensemble de l’expérience automobiliste. Les innovations comme la conduite autonome, les planificateurs d’itinéraires et les applications de recharge transforment la manière dont nous interagissons avec nos véhicules.

Le contrôle à distance et la surveillance de nos voitures via des applications bouleversent l’idée traditionnelle de possession. La possibilité de mettre à jour les véhicules électriques à distance, comme on le ferait avec un smartphone, est désormais courante. Cette tendance est irréversible et soulève une question importante : sommes-nous vraiment les propriétaires de nos voitures, ou sommes-nous simplement des utilisateurs sous licence ?

La mise à jour à double tranchant

Les mises à jour à distance transforment nos véhicules en ajoutant des fonctionnalités ou en améliorant les performances. Cependant, cette médaille a son revers : la possibilité de supprimer ou de dégrader des fonctions existantes sans le consentement explicite du propriétaire, une pratique déjà observée chez certains constructeurs, accentue le sentiment d’une propriété incomplète.

Par exemple, des ajustements unilatéraux de l’autonomie des batteries pour en préserver la longévité, ou des mises à jour affectant les systèmes de conduite autonome, peuvent laisser les propriétaires dans l’incertitude et avec un sentiment de perte de contrôle sur leur propre véhicule.

L’essor de la location d’options temporaires

Les constructeurs automobiles innovent avec la location d’options temporaires, offrant la flexibilité de personnaliser les fonctionnalités de la voiture selon les besoins immédiats. Cependant, cela contribue également à un sentiment de non-possession, reliant le conducteur aux termes et conditions du fabricant plutôt qu’à un véhicule qui lui appartient véritablement.

Des exemples notables incluent la possibilité de louer des options avancées de conduite ou des fonctionnalités de confort sur des modèles haut de gamme. Mais cette approche pose la question : que se passe-t-il en cas de désaccord sur une fonctionnalité ou un paiement ? Cela pourrait conduire à une prise de conscience que l’on ne possède qu’une part de son véhicule.

La contrainte des réparations chez des prestataires exclusifs

La nécessité de réparer les véhicules électriques chez des prestataires agréés, en raison de l’accès exclusif aux systèmes de diagnostics avancés, renforce l’idée que les constructeurs détiennent le vrai pouvoir sur les véhicules, limitant le choix et potentiellement augmentant les coûts pour les propriétaires.

Cette pratique courante chez des marques comme Tesla, où même un simple accrochage nécessite une visite chez un carrossier certifié, illustre bien la restriction de l’autonomie du propriétaire face à des réparations qui auraient pu être autrefois effectuées par un mécanicien de choix.

La conduite autonome et le libre-service

L’une des avancées les plus remarquables est la conduite autonome. Cette technologie permet aux véhicules de se déplacer sans conducteur humain dans certaines conditions. Cela signifie que vous pourriez partager la route avec des voitures autonomes sans jamais posséder l’une d’entre elles. Les services de covoiturage autonomes se multiplient, offrant aux consommateurs la possibilité de se déplacer à bord de voitures avec ou sans conducteur, louées occasionnellement en fonction de leurs besoins. Citiz, par exemple, propose ce type de service. En conséquence, la notion de possession traditionnelle d’une voiture devient moins essentielle.

Tesla avait également prévu de permettre aux propriétaires de la Model 3 de mettre leurs voitures à disposition en location en mode de conduite autonome. Bien que cette fonctionnalité ne soit pas encore largement disponible, elle illustre la tendance vers une mobilité partagée où la propriété individuelle de véhicules pourrait devenir moins courante.

Le concept de libre-service s’étend au-delà de la conduite autonome. De plus en plus, les consommateurs ont la possibilité de louer des véhicules électriques selon leurs besoins, sans avoir à en être propriétaires. Ces services de location à la demande offrent une flexibilité considérable, car vous pouvez utiliser un VE lorsque cela vous convient, sans les coûts et les responsabilités associés à la possession.

La voiture électrique hors de contrôle ?

L’ère des véhicules électriques apporte un changement dans notre compréhension de la propriété de la voiture. Avec les mises à jour à distance, la location de fonctionnalités, les réparations obligatoires, la mobilité autonome, la location de batteries et les offres de location à long terme, il est clair que les fabricants et les fournisseurs de services jouent un rôle de plus en plus important dans votre expérience de propriétaire de voiture électrique. Bien que ces changements offrent commodité et flexibilité, ils soulèvent également des questions importantes sur qui possède réellement la voiture électrique du futur.

Ainsi, la prochaine fois que vous brancherez votre véhicule électrique, prenez un moment pour réfléchir : Êtes-vous vraiment le propriétaire, ou êtes-vous simplement locataire de l’ère de la mobilité électrique ?

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

81 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter