Actu voiture électrique

Découvrez l’énorme investissement de BMW pour fabriquer des Mini électriques au Royaume-Uni !

Philippe Moureau

Aujourd’hui, c’est au tour de BMW de marquer les esprits avec un investissement colossal pour la production de Mini électriques au Royaume-Uni. Mais pourquoi ce choix et quels sont les véritables enjeux pour le groupe BMW et sa filiale iconique, Mini ? Penchons-nous sur cette décision ambitieuse.

Mini, une transformation radicale vers l’électrique

Ces dernières années, Mini a profondément modifié sa gamme. Le futur Mini Cooper électrique trois portes promet une autonomie, une puissance et des capacités de charge nettement supérieures à son prédécesseur. Quant au Countryman EV, il envisage d’offrir des capacités de charge encore plus performantes, tout cela dans un format compact tout-terrain. Et ce n’est pas tout! Le constructeur britannique prévoit également de lancer l’Aceman, un modèle inédit qui se positionnera entre le modèle cinq portes et le Countryman.

Un virage chinois pour Mini: une stratégie étonnante?

La décision de Mini de déplacer une partie de sa production en Chine a de quoi surprendre. Great Wall Motor sera en charge de la production du Mini Cooper trois portes et du modèle Aceman via une coentreprise. Ces modèles seront fabriqués à Zhangjiagang, une ville stratégiquement située près du fleuve Yangtze, facilitant ainsi les exportations. Le modèle trois portes devrait d’ailleurs commencer à être produit en Chine d’ici la fin de l’année. Toutefois, bien que les coûts de fabrication soient plus bas en Chine qu’au Royaume-Uni, les Mini sont réputées pour leur caractère typiquement britannique.

A lire également :  Des constructeurs accusés de tromperie : leurs voitures électriques ne sont pas zéro émission

645 millions de dollars : BMW réaffirme son ancrage britannique

Le récent investissement de 645 millions de dollars de BMW Group dans les installations de production de Mini au Royaume-Uni en dit long sur leur volonté de préserver l’ADN de la marque. Grâce à cet investissement, la Mini électrique trois portes et l’Aceman seront produits dans les installations britanniques de Mini à partir de 2026. Qui plus est, Mini a annoncé qu’elle assemblerait exclusivement des modèles électriques dans son usine d’Oxford d’ici 2030.

Et après ? Le futur partenariat avec Great Wall Motor

La question de savoir si ce partenariat avec le géant chinois Great Wall Motor sera temporaire demeure sans réponse. Toutefois, un investissement aussi significatif pour la production de Mini électriques au Royaume-Uni pourrait indiquer que le partenariat avec Great Wall Motor n’est qu’une étape nécessaire pour accroître la production avant de la rapatrier intégralement dans ses propres installations.
Actuellement, l’usine d’Oxford de Mini est le lieu de fabrication de la Cooper SE 2024. Cependant, ce véhicule sera progressivement remplacé par l’introduction du tout nouveau Hardtop.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires