Actu voiture électrique

Ford crée la surprise en dévoilant les plans de sa voiture électrique abordable

Albert Lecoq

Depuis deux ans, une équipe discrète chez Ford travaille d’arrache-pied sur une plateforme économique destinée aux véhicules électriques de petite taille. C’est ce qu’a révélé Jim Farley, le PDG de Ford, lors d’un appel aux investisseurs concernant les résultats du quatrième trimestre et de l’année complète.

L’accessibilité, clé de l’adoption massive des véhicules électriques

Cette initiative, décrite comme un pari fait en silence, a donné naissance à une équipe “skunkworks” extrêmement talentueuse, opérant à l’écart du grand navire Ford. Le but ? Développer une plateforme flexible qui ne se limitera pas à un seul type de véhicule mais servira également de base importante pour le logiciel et les services associés. Ford réajuste ainsi ses dépenses pour mettre l’accent sur les voitures électriques plus petites, répondant à un besoin crucial d’accessibilité qui freine encore de nombreux acheteurs potentiels.

L’accessibilité financière reste un obstacle majeur à l’achat de voitures électriques. Actuellement, la plupart des modèles du marché affichent des prix élevés, laissant finalement très peu peu d’options en dessous de 30 000 € pour les acheteurs soucieux de leur budget. À titre d’exemple, aucun des modèles électriques actuels de Ford ne peut être considéré comme “bon marché”. Le SUV Mustang Mach-E démarre aux alentours de 45 790 €, tandis que le nouveau Ford Explorer électrique s’annonce autour de 43 000 € à 44 000 €.

A lire également :  Rouler en voiture électrique est-il toujours rentable ? Décryptage face à la hausse de l'électricité

Malgré ces prix, la division des véhicules électriques de Ford, baptisée Model e, n’a pas encore atteint la rentabilité, avec une perte annoncée de 4,7 milliards de dollars pour l’année 2023.

Le segment économique, nouveau champ de bataille des véhicules électriques

Le segment à bas coût émerge comme un champ de bataille crucial dans l’espace des véhicules électriques. Depuis des années, Tesla évoque la possibilité d’un véhicule à 25 000 €. En janvier, Elon Musk, PDG de Tesla, a annoncé que la plateforme de la prochaine génération de véhicules, moins chère à produire, devrait entrer en production en 2025.

Selon Farley, réduire les coûts sera essentiel pour concurrencer non seulement les futurs modèles de Tesla mais aussi les constructeurs chinois, qui commencent à exporter leurs véhicules électriques à l’échelle mondiale et pourraient bientôt dominer totalement le marché Européen. “Toutes nos équipes EV se concentrent impitoyablement sur le coût et l’efficacité de nos produits EV”, a-t-il déclaré. “Car la véritable compétition sera avec Tesla abordable et les OEM chinois.”

Ford se positionne donc stratégiquement pour répondre à cette demande croissante de véhicules électriques plus accessibles, en mettant l’accent sur l’innovation et l’efficacité. En développant une plateforme à bas coût, Ford espère non seulement rivaliser avec Tesla et les constructeurs chinois sur le marché des véhicules électriques économiques mais aussi démocratiser l’accès à la mobilité électrique, une étape cruciale pour l’avenir de l’automobile.

A lire également :  Les batteries sans cobalt : une révolution moins polluante pour les voitures électriques
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires