Actu voiture électrique

La dernière Jeep électrique atteint un aérodynamisme record grâce à une simple astuce

Albert Lecoq

Dans un monde où l’efficacité énergétique et l’innovation technologique sont au cœur des préoccupations automobiles, Jeep réussit un coup de maître avec son tout nouveau modèle électrique, le Wagoneer S. Sous ses airs de SUV luxueux et traditionnel se cache une évolution aérodynamique remarquable.

Design innovant du Jeep Wagoneer S

Lorsqu’on observe le Wagoneer S, son profil évoque les SUV de luxe contemporains, rappelant de près le Grand Cherokee actuel. Cependant, un détail notable distingue radicalement ce modèle : une aile arrière astucieusement dissimulée derrière des montants en forme de voile qui modifie l’angle et la longueur de la vitre arrière. Le grand aileron implanté au-dessus des montants recrée visuellement l’aspect classique et carré du SUV tout en affinant son profil aérodynamique.

Expliquant l’approche adoptée pour le Wagoneer S, Ralph Gilles, Directeur du Design chez Stellantis, souligne l’importance du design fonctionnel : « Pour atteindre notre objectif aérodynamique, nous avons dû envisager un profil extrêmement effilé, semblable à celui d’un têtard, mais le résultat ne convenait pas esthétiquement. L’aile est devenue alors une solution pour conserver un design plaisant tout en optimisant les bénéfices aérodynamiques sans compromettre l’esthétique générale ».

A lire également :  Elon Musk confirme que le Roadster de Tesla arrive l’année prochaine et qu'il va voler

L’impact aérodynamique sur l’autonomie

Le design typique des SUV impacte généralement la pénétration dans l’air, créant des turbulences qui se répercutent sur la résistance aérodynamique du véhicule. Un profil en forme de goutte d’eau, comme celui finalement adopté sous l’influence de l’aileron, permet de réunifier les flux d’air, réduisant ainsi considérablement les perturbations aériennes.

L’effet obtenu par cette approche se mesure à travers un coefficient de traînée, exceptionnellement bas, de 0,294, comparable à celui d’une Toyota Prius de première génération. Ce chiffre fait du Wagoneer S le Jeep le plus « glissant » jamais conçu, ce qui lui permet d’afficher une autonomie impressionnante de plus de 500 kilomètres pour un tel gabarit sans disposer d’une batterie gigantesque.

Une prouesse d’ingénierie

La création de l’aile n’a pas été une mince affaire. Alison Rahm, Vice-présidente du développement produit chez Stellantis, partage certaines complexités rencontrées : « Courber le toit était déjà un défi, mais parvenir à gérer l’air tout en conservant un design attrayant grâce à l’aileron a été un point clé de notre stratégie aérodynamique. »

La mise au point de l’aile incluait également l’optimisation de la stabilité, un enjeu crucial étant donné que l’aile abrite également la caméra du rétroviseur numérique. « Nous devions nous assurer, vu que les utilisateurs regarderaient constamment la caméra, qu’elle ne vibre pas. Trouver la bonne manière de stabiliser l’ensemble sans alourdir le véhicule ou en gâcher l’esthétique fut notamment l’un de nos plus grands défis », ajoute Rahm.

A lire également :  Le nouveau Kia EV6 arrive avec un nouveau style et plus d'autonomie

À travers ces innovations techniques, l’équipe a non seulement atteint ses objectifs aérodynamiques, mais également donné vie à un véhicule électrique Jeep doté d’une autonomie qui rivalise avec celle des leaders du marché. Alison Rahm résume parfaitement le sentiment de l’équipe : « C’est magnifique. Je regarde cette voiture et je me dis, Dieu merci, nous avons réussi. »

Mettre à profit l’air qui nous entoure pour révolutionner la conception des véhicules électriques n’est que le début de l’innovation dans l’industrie automobile. Grâce à des designs audacieux et des avancées technologiques, les nouveaux modèles comme le Jeep Wagoneer S ouvrent la voie vers un futur où performance rime avec respect de l’environnement. L’ingéniosité aérodynamique n’est pas seulement une réponse aux exigences de performance, mais également un engagement envers des conduites plus propres et plus efficaces. Cette démarche illustre l’importance croissante de l’innovation dans la quête incessante de l’amélioration de l’autonomie des véhicules électriques, offrant ainsi aux conducteurs une expérience à la fois enrichissante et responsable.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires