Actu voiture électrique

La recharge rapide est-elle si mauvaise pour votre voiture électrique ? Voici la réponse

Philippe Moureau

Le chargement rapide DC est-il préjudiciable à la longévité de la batterie de votre voiture électrique ? Contrairement à certaines idées reçues, la réponse est plus nuancée qu’un simple oui ou non. Nous allons détailler ce qu’implique réellement cette méthode de chargement et son impact réel sur la batterie.

Fonctionnement du chargement rapide DC

Les stations de recharge rapide DC, aussi appelées stations de niveau 3, permettent de recharger les batteries des véhicules électriques jusqu’à 80 % de leur capacité en environ 30 minutes en moyenne. Ce temps varie en fonction du modèle du véhicule et de la température extérieure, les batteries froides rechargeant plus lentement que les chaudes. Bien que la plupart des recharges s’effectuent à domicile, les stations de chargement rapide sont cruciales pour les longs trajets ou en cas de faible niveau de charge en cours de route.

Le chargement rapide utilise plusieurs types de connecteurs. Par exemple, les premiers modèles asiatiques comme la Nissan LEAF optaient souvent pour le connecteur CHAdeMO, tandis que les modèles plus récents d’Amérique latine, d’Europe et d’Asie privilégient actuellement le connecteur combo CCS de la SAE. Tesla, de son côté, utilise à l’origine un connecteur propriétaire nommé NACS, exclusif à son réseau de superchargeurs qui est actuellement exploité aux Etats-Unis, bien que ses utilisateurs puissent aussi se brancher sur des chargeurs publics grâce à un adaptateur. Cependant, pour l’Europe, le connecteur CCS étant la norme, Tesla a du s’adapter sur notre territoire.

A lire également :  La vérité sur la réparation des batteries des voitures électriques : ce que les constructeurs ne vous disent pas

À la différence des chargeurs domestiques qui convertissent le courant alternatif en courant continu, les chargeurs de niveau 3 alimentent directement les véhicules en courant continu, permettant ainsi une recharge bien plus rapide et beaucoup plus efficiente. Ces stations ajustent en continu la quantité d’énergie fournie en fonction de la capacité d’absorption du véhicule, évitant ainsi toute surcharge susceptible d’endommager la batterie.

Effets du chargement rapide fréquent

La capacité d’une voiture électrique à accepter des courants de charge élevés dépend en grande partie de la chimie de sa batterie. Il est admis que le chargement rapide peut accélérer la dégradation de la batterie. Toutefois, selon une étude de l’Idaho National Laboratory (INL), cette dégradation est relativement modeste si le chargement rapide n’est pas utilisé comme unique source de recharge.

Dans le cadre de cette étude, l’INL a comparé l’usure des batteries de Nissan Leaf de 2012, rechargées fréquemment par des chargeurs de niveau 2 et de niveau 3. Après 80 000 km, la différence de capacité résiduelle entre les deux méthodes de chargement était d’environ 4%, un écart mineur mais qui reste présent. Ces tests, effectués dans le climat extrêmement chaud de Phoenix en Arizona aux Etats-Unis, ont également mis en évidence que les conditions climatiques pouvaient avoir un impact significatif sur la longévité de la batterie.

A lire également :  Pour rendre ses voitures électriques moins chères, la Chine dévoile sa stratégie surprenante

Nouvelles recherches et perspectives

Des études plus récentes montrent que l’impact du chargement rapide sur les batteries des nouveaux modèles de voitures électriques est encore moins marqué. Une analyse de Recurrent, impliquant des véhicules Tesla, a révélé que la dégradation de la capacité des batteries était quasi identique entre les véhicules chargés principalement par chargement rapide et ceux utilisant des chargeurs plus lents. Cela indique que les technologies de batteries modernes sont de plus en plus résistantes aux effets potentiellement négatifs du chargement rapide.

Si le chargement rapide DC peut influencer la durée de vie de la batterie d’une voiture électrique, son impact reste finalement très limité sur les modèles récents, surtout si cette méthode n’est pas utilisée exclusivement. Il est donc tout à fait acceptable d’utiliser le chargement rapide selon vos besoins, sans crainte d’une dégradation significative de la batterie. Affirmer que l’on a très peu utilisé la recharge rapide n’est plus un argument de revente valable par exemple !

Les avancées technologiques continuent d’améliorer la résistance des batteries au chargement rapide, offrant ainsi aux utilisateurs une flexibilité accrue et moins de contraintes pour la gestion quotidienne de leur véhicule électrique. Le chargement rapide est donc une option pratique, efficace et, somme toute, assez douce pour la santé de votre batterie. Chargez donc sans trop vous inquiéter, le progrès technologique est de votre côté!

A lire également :  La nouvelle Twingo électrique va arriver plus vite que vous ne le pensez
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires