Actu voiture électrique

Un autre constructeur de voitures électriques est sur la mauvaise pente et sert d’avertissement

Philippe Moureau

Avez-vous entendu parler de Rivian et de ses récents ennuis ? Voici plus en détail la situation critique de ce constructeur de véhicules électriques qui, jusqu’à récemment, semblait être sur une trajectoire ascendante prometteuse.

Le contexte actuel de Rivian

Fondée en 2009, Rivian a commencé son aventure sous le nom de Mainstream Motors, avant de se rebaptiser Avera Automotive. Cela marque l’ambition initiale de l’entreprise de se frayer un chemin dans un secteur en plein essor. Après avoir dévoilé son premier modèle, le pick-up R1T en 2018, suivi par le SUV R1S, la marque a annoncé la sortie future des modèles R2 et R3 en mars 2024. Ces derniers, qui visent une audience européenne, montrent que Rivian a jusqu’à présent construit une gamme assez impressionnante de modèles tout électriques.

En 2023, Rivian avait même acquis l’application de planification d’itinéraire “A Better Route Planner”, signe d’une stratégie d’expansion et de diversification de service. Malgré une façade de développement continu, tout n’est pas aussi idyllique qu’il y paraît.

Les fractures sous une surface lisse

Derrière ces annonces d’expansion, Rivian traverse des turbulences significatives. D’après un rapport de Central Illinois Proud, une source interne aurait révélé que la société prévoit des licenciements à hauteur d’environ 1 % de ses postes, ce qui représente environ 200 salariés. Quelles sont les raisons de cette décision peu rassurante alors que l’entreprise est en plein expansion et a besoin de mains ?

A lire également :  Voici au bout de combien de temps il faut remplacer une batterie de voiture électrique

Officiellement, Rivian prétend améliorer son efficacité opérationnelle. En avril dernier, ils ont réussi à maintenir la même production avec deux équipes au lieu de trois, optimisant ainsi leur processus de fabrication. Cette restructuration interne soulèverait moins de questions si elle ne s’accompagnait pas de pertes économiques abyssales, mentionnées précédemment par des figures industrielles comme Elon Musk. En effet, en février, Musk a affirmé que Rivian serait sur le chemin de la faillite, en raison des pertes majeures par chaque véhicule vendu — près de 43 372 dollars pour un R1T vendu à 69 900 dollars.

Des pertes colossales

Malgré une année record en chiffre d’affaires, de 4,434 milliards de dollars en 2023, les pertes de Rivian s’élevaient encore à 4,6 milliards de dollars. La production peu diversifiée de l’entreprise ne semble pas suffire à stabiliser ses finances, un rappel inquiétant de ce qui est arrivé à Fisker, un autre constructeur de véhicules électriques qui a fait faillite en bradant ses stocks.

Il est impératif de mentionner que l’analyse financière révèle que malgré la tentative de Rivian de se positionner comme un acteur majeur sur le marché des véhicules électriques accessibles, ces mêmes modèles pourraient ne pas être suffisamment rentables pour maintenir l’entreprise à flot primo abord.

A lire également :  De gros changements sont attendus pour les bornes de recharge des voitures électriques

Un avenir incertain

Rivian a frôlé le rêve ambitieux de rivaliser avec des géants comme Tesla, qui, en dépit de quelques difficultés, s’en sort beaucoup mieux, notamment grâce à une stratégie globale plus robuste et un marché chinois en croissance. De plus, Tesla n’a pas hésité à innover constamment, un aspect que Rivian a tenté de suivre sans succès financier manifeste.

Avec les annonces d’une réduction de postes, un chemin semé d’embûches financières et un manque de direction claire pour le futur, il est légitime de se demander si l’histoire de Rivian ne s’avère pas être un signal d’alarme pour d’autres acteurs du domaine des véhicules électriques. L’industrie regarde et attend avec prudence, espérant que le cas de Rivian serve plutôt d’exemple à ne pas suivre.

En conclusion, alors que nous continuons de surveiller Rivian et d’espérer un rebondissement, la leçon semble claire : innover ne suffit pas sans une structure économique solide. L’avenir nous dira si Rivian peut stabiliser son navire ou s’il rejoindra le triste destin de ceux qui ont sombré avant lui.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires