Actu voiture électrique

Le pari de Polestar : une fabrication électrique moins polluante qu’une thermique

Albert Lecoq

Chers passionnés de l’ère électrique, le monde automobile est en pleine mutation, et le Polestar 4 s’impose comme le champion incontesté de la réduction des émissions de carbone chez la marque suédoise. Avec une empreinte carbone lancée à seulement 19,4 tonnes d’équivalent dioxyde de carbone (CO2e), cette nouveauté s’annonce comme une véritable prouesse écologique. Mais quelle est la recette de ce succès?

Comprendre l’empreinte carbone d’une voiture

Pour saisir l’impact du Polestar 4, plongeons dans les rouages de son empreinte carbone. Un véhicule, qu’il soit thermique ou électrique, génère des émissions tout au long de son cycle de vie. Cela inclut :

  • L’extraction et le traitement des matières premières
  • La production des composants
  • L’assemblage
  • La logistique de distribution
  • Le recyclage
  • La fin de vie du véhicule

Le Polestar 4, selon l’analyse du cycle de vie (ACV) publiée, s’est concentré sur le ‘berceau-à-porte’, soit de l’extraction des matières premières à la production du véhicule, sans prendre en compte l’utilisation et la fin de vie du véhicule.

Les secrets de la fabrication du Polestar 4

L’élaboration d’un véhicule à faible empreinte carbone nécessite une stratégie innovante et une exécution méticuleuse. Pour le Polestar 4, cela a signifié :

  • L’utilisation d’électricité verte : combinant l’hydroélectricité et le photovoltaïque provenant de panneaux solaires sur le toit de l’usine
  • L’adoption d’aluminium à faible teneur en carbone : utilisant des fonderies alimentées par l’énergie hydroélectrique
  • La transparence sur le taux d’aluminium recyclé dans la construction du véhicule
  • La réduction des émissions provenant de la production des modules de batterie, bien qu’ils restent le plus grand contributeur
A lire également :  La véritable voiture électrique abordable de Renault ce n'est pas la R5, et elle arrive bientôt

La version du Polestar 4 avec l’empreinte carbone la plus basse est le modèle Standard range Single motor, suivi de près par la version Long range Single motor. Le modèle Long range Dual motor présente quant à lui une empreinte un peu plus élevée.

La transparence, clé de la mobilité durable

Polestar prône la transparence comme moteur de la mobilité durable. L’entreprise suédoise ne ménage pas ses efforts pour partager les détails complets de l’empreinte carbone de ses modèles. Les ACV, publiées depuis 2020, sont une mine d’informations permettant aux consommateurs de choisir en connaissance de cause.

La production du Polestar 4 commence en Chine, et cette transparence pourrait bien changer la donne dans l’industrie, poussant les consommateurs et les constructeurs vers des choix plus responsables.

Le Polestar 4 est bien plus qu’un simple véhicule ; il incarne l’ambition d’une marque qui veut démontrer qu’il est possible de concilier performance, esthétique et responsabilité écologique. Avec sa démarche transparente et ses innovations, le Polestar 4 ne se contente pas de s’inscrire dans la tendance, il la crée. Restez branchés pour découvrir comment cette voiture influencera l’avenir de la mobilité électrique et de la durabilité environnementale.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires