Actu voiture électrique

Voiture électrique : Nissan fait cavalier seul et prend un virage radical

François Zhang-Ming

En cette année 2024 où la transition écologique est devenue incontournable, certains constructeurs prennent des mesures radicales. Nissan, géant japonais de l’automobile, vient d’annoncer un changement majeur dans sa stratégie de développement : la fin des investissements dans les nouveaux moteurs à essence et diesel. Ce pivot ambitieux témoigne d’une volonté de s’orienter pleinement vers les véhicules électriques en faisant cavalier seul et en devenant ainsi le seul constructeur japonais à embrasser totalement l’électrification.

Nissan dit STOP aux investissements dans les moteurs thermiques

La décision de Nissan de cesser le financement de la recherche et du développement de nouveaux moteurs à combustion interne s’inscrit dans un contexte où d’autres constructeurs, tels que Toyota, Mazda et Subaru, continuent de chercher des améliorations significatives pour ces technologies traditionnelles. Pourtant, Nissan choisit une voie différente, se projetant exclusivement vers l’électrification de sa gamme.

Francois Bailly, vice-président senior et chef de la planification pour Nissan dans les régions Afrique, Moyen-Orient, Inde, Europe et Océanie, a clairement indiqué que le futur de Nissan est électrique : “Notre avenir est l’EV. Nous n’investissons pas dans de nouveaux groupes motopropulseurs pour les ICE, c’est certain.” Il souligne ainsi un tournant stratégique, marqué par une transition intermédiaire via la technologie e-Power de Nissan.

A lire également :  Les États-Unis passent à l'action face aux voitures électriques chinoises avec une taxe multipliée par 4

La technologie e-Power de Nissan, un pont vers l’électrique

La technologie e-Power de Nissan représente une étape intermédiaire avant l’abandon total des moteurs à combustion. Dans ce système hybride peu conventionnel, le moteur thermique ne propulse pas directement les roues mais agit comme un générateur pour charger la batterie du véhicule. Ce concept est comparable à celui de certains modèles hybrides où le moteur thermique sert avant tout à produire de l’électricité pour le moteur électrique.

Pour optimiser encore l’efficacité de ces modèles hybrides, Nissan travaille à augmenter l’efficacité thermique du moteur à combustion jusqu’à un impressionnant 50% Déjà, un prototype doté de cette technologie a atteint cet objectif lors des tests début 2021. Cela illustre l’engagement de Nissan à améliorer la performance environnementale de ses véhicules tout en facilitant leur transition vers le tout-électrique.

La conversion de Nissan vers une gamme exclusivement électrique ne se fera pas du jour au lendemain. Bailly fait remarquer que, dans certaines régions du monde telles que l’Afrique, les normes d’émission sont encore relativement clémentes, permettant la circulation de véhicules conformes aux normes Euro 2 depuis longtemps désuètes chez nous. Nissan prévoit donc d’adapter son offre produit en fonction des exigences régionales, permettant une disparition progressive des moteurs thermiques. Les moteurs actuels seront probablement mis à jour pour répondre à des normes plus strictes, jusqu’à ce que le passage au tout électrique soit réalisable.

A lire également :  Volkswagen au bord du gouffre : vers une fermeture historique en Europe

Les carburants neutres en carbone, la nouvelle alternative

Face à l’initiative de Nissan, d’autres géants de l’industrie tels que Toyota, Mazda et Subaru parient sur la possibilité de sauver le moteur à combustion en le faisant fonctionner avec des carburants presque neutres en carbone. Ils poursuivent le développement de nouvelles configurations moteurs adaptées à ces carburants alternatifs. En parallèle, Honda a également annoncé son objectif de rendre sa gamme principalement électrique dans tous les principaux marchés d’ici 2040.

L’approche de Nissan, se détournant complètement des moteurs à combustion pour embrasser une technologie propre, reflète une vision à long terme de la mobilité durable. Ce virage stratégique pourrait bien inspirer d’autres constructeurs à accélérer leur propre transition vers un futur plus vert. Alors que certains optent pour des solutions de transition, comme les carburants neutres en carbone ou les configurations hybrides, Nissan prend un chemin résolument électrique, jetant un pavé dans la mare de l’industrie automobile traditionnelle.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires