Actu voiture électrique

Les futurs SUVs électriques de Jeep seront finalement… à essence

Philippe Moureau

La marque emblématique Jeep, connue pour ses robustes véhicules tout-terrain, se trouve à un carrefour stratégique significatif. Après avoir enregistré une baisse continue des ventes sur cinq années consécutives, passant de 973 227 unités en 2018 à seulement 643 000 en 2023, Jeep envisage une nouvelle approche pour redynamiser son marché. Les nouveaux modèles électriques Wagoneer S et Recon verront bientôt l’ajout de versions à moteur à essence.

L’architecture flexible STLA Large ouvre de nouvelles portes

Antonio Filosa, le nouveau PDG de Jeep, a révélé lors d’une entrevue avec Automotive News, que les deux futurs SUV électriques, le Wagoneer S et le Recon, pourraient être complétés par des dérivés à moteur traditionnel.

Cette possibilité est rendue faisable grâce à la plateforme STLA Large, une architecture initialement conçue pour les véhicules électriques mais qui peut également intégrer des moteurs thermiques. Cette même plateforme sera utilisée pour les prochaines générations des modèles Alfa Romeo Giulia et Stelvio.

La décision de Jeep d’explorer l’option des moteurs à essence pour ses nouveaux SUV n’est pas anodine. Le marché des véhicules électriques montre des signes de ralentissement, et proposer ces modèles à un prix inférieur pourrait s’avérer judicieux. Le PDG de Jeep soutient que si l’opportunité se présente, il est crucial de la saisir.

A lire également :  La menace des véhicules électriques chinois s'étend bien au delà de la voiture

Des détails sur le Wagoneer S et le Recon

Le Wagoneer S, qui doit être mis en vente au troisième trimestre de cette année en commençant par les Etats-Unis notamment, est promis comme le véhicule le plus rapide de Jeep. Avec une puissance de 600 chevaux, une accélération de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes, et une autonomie d’environ 600 km, ce grand SUV électrique cible les acheteurs de Tesla à la recherche d’une option plus sophistiquée.

Quant au Recon, plus petit que le Wagoneer S, il devrait arriver sur le marché d’ici la fin de l’année également aux Etats-Unis, sans date de commercialisation pour l’Europe jsuqu’à maintenant. Bien que les spécifications techniques restent sous le voile, il est destiné à séduire les amateurs de Wrangler intéressés par des tout-terrain électrifiés.

Implications pour le marché et la stratégie de Jeep

L’introduction de versions à essence des Wagoneer S et Recon initialement pensés uniquement en versions électriques pourrait non seulement diversifier l’offre de Jeep mais également stabiliser ses ventes en attirant des clients potentiels qui hésitent encore à passer à l’électrique. Par ailleurs, cela pourrait partiellement compenser l’élimination des modèles Renegade et Cherokee, moins chers, remplacés par le Jeep Avenger, qui lui est actuellement disponible en Europe dont la France.

A lire également :  Ce n'est pas tout de suite que la voiture électrique remplacera définitivement l'essence

En intégrant des options à essence aux côtés des versions électriques, Jeep ne se contente pas de suivre la tendance, mais adapte sa stratégie pour maximiser les opportunités dans un marché en mutation. Cela montre une réflexion stratégique visant à maintenir une pertinence dans le secteur tout en explorant de nouvelles avenues pour stimuler les ventes et satisfaire une clientèle diversifiée.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires