Maserati met en pause la voiture électrique et suspend le développement de son prochain modèle

ParPhilippe Moureau 25 janvier 2024 à 6h57

Récemment, un retournement de situation a ébranlé l’engouement de Stellantis pour l’électrique : Maserati, marque iconique synonyme d’élégance et de puissance, met en pause le développement de sa future berline électrique, la Quattroporte Folgore. Ce revirement, rapporté par Corriere Torino, interroge sur les orientations futures de la marque dans le domaine de l’électrification.

L’ambition électrique de Maserati

Maserati, membre du groupe Stellantis, embrasse pleinement la révolution électrique, à l’instar de ses homologues européens. La marque a dévoilé des projets ambitieux : les Grecale et Granturismo Folgore, dont les tarifs sont désormais connus, et prochainement, la Grancabrio Folgore. D’ici 2025, l’offre devait s’enrichir avec la nouvelle Quattroporte, le SUV Levante et la supercar MC20, tous convertis à l’électrique.

Cependant, selon Corriere Torino, la Quattroporte électrique serait mise en veille pour éviter un chevauchement avec les futurs modèles électriques d’Alfa Romeo, notamment la Giulia électrique. Cette dernière, attendue entre 2025 et 2026, promet une puissance impressionnante de 1000 ch. Cette décision pourrait être une réminiscence des dilemmes de cannibalisation déjà rencontrés sous l’ère FCA entre les deux marques.

Conséquences pour la stratégie de Maserati

Cette pause impacte directement les fournisseurs de Maserati, sommés de geler les développements liés au projet. La marque a également exigé une réduction de 6% du coût des pièces, reflétant une pression économique et une rentabilité moindre comparée à d’autres marques de luxe.

Malgré cette incertitude, Maserati semble maintenir son engagement dans l’électrification, comme l’illustrent les lancements imminents des modèles Grecale, Granturismo et Grancabrio Folgore.

Maserati pourrait attendre les retours de ventes de ces nouveaux modèles avant de trancher définitivement son avenir électrique. La marque pourrait explorer d’autres avenues, telles que le retour aux motorisations thermiques ou les hybrides rechargeables, à l’image de Lamborghini, Ferrari ou Porsche. Une autre hypothèse serait un recentrage de Maserati sur d’autres segments, laissant le champ libre à Alfa Romeo sur le marché des berlines.

L’avenir de Maserati : entre électrification et diversification

Le chemin de Maserati vers l’électrification connaît un ralentissement inattendu avec la suspension du projet Quattroporte Folgore. Cette décision souligne les défis stratégiques auxquels font face les constructeurs traditionnels dans leur transition vers l’électrique. Avec des enjeux de marque, de marché et de rentabilité, Maserati se trouve à un carrefour décisif. Reste à voir si la marque pourra naviguer avec succès dans ce paysage automobile en mutation, tout en préservant son héritage et en répondant aux attentes des passionnés d’automobile.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter