McLaren affirme que puissance ne rime pas toujours avec performance !

ParPhilippe Moureau 2 septembre 2023 à 7h13

McLaren dévoile sa vision audacieuse pour l’avenir des hypercars électriques, défiants les normes établies de puissance brute. Découvrez pourquoi la marque britannique mise sur la légèreté plutôt que sur la force brute !

Le successeur de la P1 : une nouvelle ère pour McLaren

L’après P1 a vu naître une multitude d’hypercars, mais McLaren n’a pas encore dévoilé son véritable successeur. Les experts de Woking se font attendre, le prochain modèle phare n’étant prévu que vers 2030. Et surprise : contrairement à ses prédécesseurs, cette merveille n’aura pas de moteur à combustion. En effet, elle sera une EV pure, suivant ainsi la lignée de la remplaçante de la Porsche 918 Spyder qui abandonnera également le moteur ICE.

Michael Leiters, CEO de McLaren, brise les codes

Lors d’une entrevue avec Autocar, Michael Leiters a partagé sa vision disruptive pour le rival de la Mission X. Il a affirmé que le remplaçant totalement électrique de la P1 n’aurait pas besoin d’une puissance extravagante. La clé ? La réduction du poids induit par les batteries. Leiters souligne : “Nous ne voulons pas construire une voiture de 2 000 kg et 2 000 ch.” Selon lui, “tout le monde peut le faire”, mais ce n’est pas dans l’ADN de McLaren.”

Un objectif ambitieux : la performance au poids d’une 750S

Le défi de McLaren ? Proposer une hypercar zéro émission avec un poids similaire à la 750S, qui affiche un poids de seulement 1 277 kg (avant ajout de fluides). Quoi que décide McLaren, le résultat final devra surpasser les modèles ICE en termes de puissance, de performance et de maniabilité. Cependant, il faudra patienter, car le patron prévoit que cette hypercar EV verra le jour “peut-être à la fin de la décennie”.

Comparaison avec les géants de l’électrique

Si l’on jette un œil aux caractéristiques des concurrents dans le monde prestigieux des hypercars électriques, on note que la Rimac Nevera, recordwoman, affiche 1 914 ch pour un poids de 2 150 kg. La Pininfarina Battista suit de près avec ses 1 900 ch pour 2 063 kg. Quant à la Lotus Evija, elle propose 2 011 ch pour un poids moindre, à 1 680 kg. Porsche reste discrète sur la Mission X mais évoque un ratio poids-puissance de 1:1.

Le marché n’est-il pas encore prêt pour l’électrique ?

McLaren ne semble pas pressée de lancer un successeur tout électrique de la P1. En effet, des études internes montrent que la clientèle ne réclame pas encore d’EV. Leiters pense que la popularité de la 750S montre que la demande pour les supercars ICE est toujours forte, même si certains désirent explorer les performances des voitures entièrement électriques. Pendant cette transition d’ICE vers EV, des modèles hybrides rechargeables basés sur un nouveau moteur V8 seront lancés, se positionnant au-dessus de l’Artura et de son système PHEV V6.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

Suivez-nous sur Facebook
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter