Actu voiture électrique

Nissan mise tout sur les batteries solides

Philippe Moureau

Nissan présente un plan ambitieux pour intégrer des batteries solides à ses produits d’ici 2028, offrant une densité énergétique impressionnante, un temps de charge réduit et un coût avantageux.

La nouvelle ère de Nissan à l’ouverture du Japan Mobility Show

Nissan a marqué la première journée du Japan Mobility Show à Tokyo avec la présentation de quatre concepts de véhicules électriques et un nouveau langage de design audacieux. Bien que le retour en force de la société qui a introduit la Leaf au monde soit une nouvelle enthousiasmante, l’élément véritablement disruptif pourrait être le programme de développement de la batterie tout solide (ASSB) de Nissan.

Kazuhiro Doi, vice-président de la division de recherche de Nissan, a partagé des informations sur cette technologie de batterie émergente qui pourrait propulser la prochaine génération de véhicules électriques de Nissan vers de nouveaux sommets.

La révolution ASSB selon Nissan

Annoncée il y a environ deux ans, la technologie ASSB pourrait révolutionner les voitures électriques en leur offrant “presque le double de la densité énergétique” des batteries actuelles, selon Doi. Il ajoute qu’elles auraient une meilleure performance de charge pour un coût global moindre. Une avancée majeure rendue possible grâce à la chimie.

A lire également :  Toyota surprend tout le monde en dévoilant 2 nouveaux SUV électriques

Cette densité énergétique accrue offre une multitude d’options pour les planificateurs et ingénieurs de Nissan. Elle pourrait bénéficier à des véhicules plus lourds, comme les camions ou les fourgonnettes, en augmentant leur autonomie sans augmenter la taille de la batterie. Par ailleurs, Doi mentionne que ces batteries pourraient réduire les temps de charge à un tiers de ce qu’offrent les batteries conventionnelles.

Avantages en matière de conception et d’efficacité

Les véhicules sportifs ou de prestige pourraient bénéficier de batteries plus petites et légères pour améliorer la maniabilité, le freinage et l’accélération. Mais les avantages ne s’arrêtent pas là. Doi a également révélé que la technologie ASSB fonctionne bien dans une large plage de températures. Par conséquent, elles n’ont pas besoin de système de refroidissement dédié, permettant aux futurs produits Nissan de gagner encore plus en légèreté et simplicité mécanique.

L’équipe de Doi progresse conformément au calendrier précédemment annoncé par Nissan. Une première usine pilote est toujours prévue pour démarrer ses opérations l’année prochaine, et la première application de l’ASSB dans un véhicule de production est toujours prévue pour 2028.

Les défis de la technologie ASSB

Des précisions restent à définir, notamment l’équilibre de la construction des cellules pour la performance de charge et de décharge, ainsi que la durée de vie globale de la batterie. Doi précise qu’il faut d’abord maîtriser la chimie avant d’estimer la performance par cellule. Une technologie basée sur le magnésium et le soufre pourrait être la plus abordable et avoir un impact positif sur la durée de vie des batteries.

A lire également :  Face à BYD, Nissan et Honda s'allient : La réponse japonaise à la domination chinoise

Des géants comme BMW, Volkswagen et Toyota investissent également massivement dans la recherche et la production de batteries tout solides. Cependant, Doi est optimiste quant à l’effort de Nissan, positionnant la société “dans le groupe de tête” de cette course technologique.

Le futur électrique de Nissan

Malgré le succès de la Leaf et le lancement du nouveau crossover Ariya, Nissan est parfois perçu comme ayant perdu de son avance initiale face à des concurrents comme Tesla. Avec l’essor rapide des véhicules électriques à travers le monde, Nissan ne peut se permettre d’attendre.

Nissan montre cependant des signes précoces de progrès. Récemment, l’entreprise a annoncé que tous les nouveaux véhicules lancés en Europe seraient électriques et qu’elle envisage une transition entièrement électrique dans cette région d’ici 2030.

Quel que soit le résultat de cette compétition, il semble que les batteries tout solides, et peut-être même la technologie ASSB de Nissan, sont sur le point de transformer le marché des voitures électriques pour le mieux.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires