Stellantis bouleverse le jeu de la durabilité : Un partenariat sérieux pour recycler les véhicules en fin de vie

ParPhilippe Moureau 6 juillet 2023 à 7h54

Stellantis, géant mondial de l’automobile notamment avec les voitures électriques Peugeot et Fiat, s’associe au spécialiste du recyclage des métaux, Galloo, pour instaurer une économie plus circulaire. Cette nouvelle aventure commune vise à rendre l’industrie automobile plus respectueuse de l’environnement d’ici 2030. Comment se présente cette révolution verte ? Découvrez-le ici.

Stellantis accélère vers une économie plus verte

Après une période de latence, Stellantis semble enfin adopter l’électrification et envisage des stratégies commerciales connexes pour favoriser une production de véhicules plus propre et plus efficace. En plus de plusieurs projets visant à produire des batteries pour véhicules électriques (VE), Stellantis a particulièrement l’œil sur le marché nord-américain des VE, promouvant avec vigueur ses marques Ram et Jeep électrifiées.

L’entreprise a déjà partagé son plan d’affaires intitulé « Dare Forward 2030 », qui prévoit que 50% des ventes de véhicules aux États-Unis et 100% des ventes en Europe soient des VE d’ici la fin de la décennie. De plus, Stellantis s’est engagé à être entièrement neutre en carbone d’ici 2038.

La stratégie de l’économie circulaire

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, Stellantis mise sur les stratégies de l’économie circulaire, axées sur les concepts de remanufacturation, de réparation, de réutilisation et de recyclage. C’est à ce moment que Galloo entre en jeu, apportant ses 85 années d’expérience.

Selon Stellantis, le partenariat avec Galloo n’est pas encore finalisé, mais les deux parties ont signé un Mémorandum d’Entente qui ouvre la voie à des négociations exclusives en vue de la création de cette coentreprise axée sur le recyclage des véhicules en fin de vie.

Le recyclage des véhicules en Europe

Ensemble, Stellantis et Galloo prévoient de travailler avec des installations de traitement agréées pour récupérer les véhicules en fin de vie auprès de leur dernier propriétaire, puis utiliser ces voitures pour les pièces qui peuvent être réutilisées, remanufacturées ou recyclées.

Alison Jones, vice-présidente senior de Stellantis pour l’économie circulaire mondiale, a déclaré : “Faciliter le recyclage des véhicules en fin de vie de nos clients est un élément crucial pour réduire l’impact environnemental de nos véhicules. La réintégration de pièces et de matériaux dans la chaîne de valeur préserve les ressources rares et contribue à notre objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2038. Nous avons hâte de mettre en œuvre le programme cette année et de l’élargir rapidement.”

On prévoit que la coentreprise Stellantis-Galloo lancera ses services de recyclage de véhicules en fin de vie avant la fin de l’année, en commençant par la France, la Belgique et le Luxembourg, avant de s’étendre à travers l’Europe. Les entreprises ont également déclaré que leurs services seront ouverts à d’autres constructeurs automobiles, pas seulement aux marques Stellantis.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter