Actu voiture électrique

Tesla Roadster 2ème génération : ce ne sera pas pour tout de suite

Philippe Moureau

Musk confirme que la tant attendue Roadster de deuxième génération de Tesla est encore retardée. Le véhicule exclusif est manifestement la dernière de leurs préoccupations.

Le grand retard de la super car

La nouvelle très attendue est tombée : Elon Musk, le PDG de Tesla, a confirmé que le lancement de la Roadster de deuxième génération a été une fois de plus retardé. L’hypercar de rêve est désormais prévue pour atteindre la production d’ici fin 2024. En s’exprimant sur Twitter Spaces, Musk a admis que Tesla mettait réellement à l’épreuve la patience des détenteurs de réservation de la Roadster.
La Roadster a été révélée en 2017 et devait à l’origine entrer en production en 2020. Avec une accélération de 0 à 100 km/h en 1,9 seconde, une vitesse maximale de 400 km/h, une autonomie de près de 1000 kilomètres grâce à une batterie de 200 kWh, et une capacité d’accueil pour quatre personnes malgré sa nature d’hypercar, ses caractéristiques font tourner les têtes.

Une hypercar accessible à tous : un mythe qui s’effondre

La Roadster est censée commencer à environ 200 000 dollars, avec une édition spéciale de la série Founder’s à 250 000 dollars. Depuis les 6 dernières années, il a été possible de réserver une Roadster de base pour 50 000 dollars.
Cependant, il sera intéressant de voir si la Roadster entre réellement en production au quatrième trimestre 2024, soit sept ans après sa première présentation au monde. Tesla semble de moins en moins se soucier des véhicules premium et devient indéniablement de plus en plus grand public.

A lire également :  Samsung se lance dans la voiture électrique avec une batterie solide qui se recharge en 10 minutes

Une priorité qui change

Par exemple, l’entreprise automobile ne s’embête plus avec les versions à conduite à droite des modèles S et X pour les marchés britanniques, irlandais, australiens et japonais. Ceci pourrait suggérer que les S et X seront totalement discontinués dans un avenir proche, les modèles 3 et Y étant bien plus rentables pour Tesla. Il est évident que les produits à volume élevé comme le 3/Y, le Cybertruck, le Semi et le “Model 2” à 25 000 dollars sont désormais prioritaires.

Ainsi, est-ce que lancer la Roadster à plus de 200 000 dollars a du sens alors que Tesla semble vouloir passer d’un concurrent de BMW/Audi/Mercedes à un rival de Volkswagen/Toyota ?

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires