Voici la première voiture électrique équipée de batteries solides : le début d’une nouvelle ère

ParPhilippe Moureau 31 mars 2024 à 7h07

Avec un volume de véhicules électriques vendus en janvier 2024 surpassant la somme des ventes des 19 pays suivants du top 20, la Chine n’est pas seulement en tête en termes de commercialisation, mais aussi d’innovation. Et c’est dans l’Empire du milieu que les batteries à état solide sont prêtes à être produites en masse, et ne sont donc plus un rêve lointain mais une réalité imminente.

IM Motors et l’innovation des batteries à état solide

IM Motors, fruit d’une collaboration entre le géant étatique chinois SAIC, le colosse du e-commerce Alibaba et le promoteur immobilier Zhangjiang Hi-Tech, est au centre de cette révolution technologique. La firme a annoncé sur Weibo, la plateforme de microblogging, que sa berline Zhiji L6 serait la première voiture électrique au monde produite en masse à embarquer une batterie à état solide ultra-rapide.

Des détails techniques seront dévoilés lors du Salon de l’Auto de Pékin le 8 avril. Pour l’instant, la L6 promet une batterie à état solide de 130 kilowatt-heures offrant une autonomie de 1000 km selon le standard chinois CLTC, optimiste de nature. En ajustant ces chiffres aux normes européennes WLTP, plus réalistes, cela devrait représenter environ 800 à 850 km d’autonomie.

Les avantages des batteries à état solide

Les batteries à état solide représentent la prochaine grande avancée technologique dans le domaine des véhicules électriques. Contrairement aux électrolytes liquides ou en gel des batteries lithium-ion traditionnelles, ces batteries innovantes utilisent un électrolyte solide. Les bénéfices sont multiples :

  • Amélioration de la sécurité : Risques réduits de fuite et d’inflammation.
  • Densité énergétique supérieure : Permet une plus grande autonomie.
  • Longévité accrue : Durée de vie prolongée de la batterie.

IM Motors met en avant l’utilisation d’un électrolyte “nano-scale” breveté, promettant une conductivité ionique élevée et une résistance à haute température. De plus, la cathode est revêtue de nickel, tandis que l’anode est conçue à partir d’un composite de silicium-carbone à haute énergie spécifique.

Le Zhiji L6 : entre promesses et réalité

Les caractéristiques annoncées, dont une architecture de batterie quasi-900 volts permettant des recharges extrêmement rapides, positionnent la L6 comme un bijou de technologie. Néanmoins, ces innovations semblent avoir un coût. Les vidéos publiées par IM Motors montrent la L6 effectuant des manœuvres dignes d’un Hummer EV, en plus d’arborer un intérieur futuriste avec des écrans s’étendant sur tout le tableau de bord et un volant inspiré de la Tesla Model S.

Il est essentiel de garder un œil critique sur ces affirmations audacieuses. Des rapports de CarNewsChina, basés sur des dépôts réglementaires locaux, suggèrent l’existence de versions avec des batteries NCM plus petites, de 90 ou 100 kWh, offrant une autonomie de 720 à 750 km selon le standard CLTC, soit 600 km WLTP.

IM Motors maintient néanmoins que la Zhiji L6 sera équipée de la première batterie à état solide de l’industrie. Le moment où ces promesses se concrétiseront reste à voir. Ce qui est certain, c’est que le développement des batteries à état solide pourrait marquer un tournant décisif dans l’évolution des véhicules électriques, offrant une solution aux problèmes d’autonomie et de sécurité qui freinent encore leur adoption massive.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter