Actu voiture électrique

Voici la raison numéro 1 qui fait obstacle à l’achat d’une voiture électrique

Alexandra Dujonc

Si vous envisagez de rejoindre la révolution des véhicules électriques, cet article est fait pour vous. Nous plongeons dans les préoccupations actuelles des acheteurs potentiels et vous proposons des conseils pertinents pour naviguer dans ce nouveau paysage.

Le prix d’achat élevé, un frein majeur

Une étude récente de S&P Global Mobility met en lumière un obstacle de taille pour les acheteurs potentiels de véhicules électriques : le prix. Malgré une baisse significative des tarifs, 48% des personnes interrogées jugent encore ces prix prohibitifs. Ce sentiment s’explique par la fatigue tarifaire, amplifiée par des taux d’intérêt croissants et une inflation qui peine à s’apaiser.

Les modifications apportées au programme de bonus écologique soulèvent également beaucoup de questions et de nombreux clients potentiels tendent à perdre le fil et donc à opter pour la location plutôt que pour l’achat, ce qui implique des dépenses supplémentaires immédiates.

Chargement et autonomie, des inquiétudes persistantes

Si l’anxiété liée à l’autonomie et au chargement des véhicules électriques n’occupe plus le devant de la scène des préoccupations, elles demeurent dans l’esprit des consommateurs. La peur du manque d’autonomie a ainsi diminué parmi les sondés, passant de 86% en 2021 à 67% cette année.

A lire également :  Le Google chinois mise sur Tesla et ses robotaxis

Environ 46% des sondés expriment des réserves quant au temps de chargement d’un véhicule électrique, et 44% s’inquiètent de la disponibilité des stations de charge. La majorité se dit prête à attendre entre 30 minutes et une heure pour recharger leur véhicule.

La recharge à domicile, une pratique non uniforme

“La recharge ne sera pas une expérience équivalente à un arrêt rapide à la station-service”, explique Yanina Mills, analyste technique senior chez S&P Global Mobility. Cependant, même si la recharge nocturne à domicile est reconnue comme la méthode idéale, seuls 51% des propriétaires actuels ou récurrents de véhicules électriques disposent d’une borne de recharge chez eux.

De plus, les endroits où les gens rechargent leurs véhicules électriques varient : rues, autoroutes ou encore sur leur lieu de travail.

L’autonomie, moins problématique qu’on ne le pense

Quant à l’autonomie, la majorité des sondés se contente d’une autonomie annoncée inférieure à 450 km, alors que seulement 29% préféreraient une autonomie supérieure à cette distance. Comme presque tous les nouveaux véhicules électriques sur le marché répondent à ces critères, l’autonomie ne constitue plus le souci principal des acheteurs potentiels.

La transition vers l’électrique est en marche, et bien que certains défis demeurent, la route semble de plus en plus dégagée pour les futurs acheteurs de véhicules électriques. Prenez le temps de peser le pour et le contre, et vous trouverez peut-être que le moment est venu pour vous de faire partie du changement.

A lire également :  Un salon automobile en Chine montre à quel point nous sommes en retard sur la voiture électrique
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires