Voiture électrique à 100 € / mois : il n’y en aura pas pour tout le monde, il faudra être rapide

ParPhilippe Moureau 27 décembre 2023 à 15h30

Chers lecteurs, la promesse d’Emmanuel Macron concernant la location de voitures électriques à 100 € par mois a de quoi éveiller la curiosité. Cette proposition, aussi séduisante qu’elle paraisse, mérite une analyse approfondie pour en saisir toutes les nuances.

Décryptage du Leasing Social à 100 €/mois

Cette initiative, annoncée par le Président Emmanuel Macron, cible en priorité les ménages modestes. L’idée est simple : louer une voiture électrique pour une période minimale de trois ans, en respectant certains critères d’éligibilité. Par exemple, votre revenu fiscal de référence par part doit être inférieur à 15 400 € par an. De plus, cette offre concerne les actifs vivant à plus de 15 km de leur lieu de travail ou parcourant plus de 8 000 km par an pour leur activité professionnelle.

Une extension de ce dispositif est prévue en 2024, ouvrant la porte à tous les Français sous le seuil de revenu, sous réserve de la disponibilité des véhicules. Pour connaître votre éligibilité, le site officiel mon-leasing-electrique.gouv.fr vous attend.

Choix des modèles et tarifs préférentiels

Le choix des modèles de voitures électriques dans cette offre est limité, malgré un investissement gouvernemental conséquent de 13 000 € par foyer. Des modèles comme la Citroën e-C3, la Fiat 500 électrique, l’Opel Corsa Electric, la Peugeot e-208, et potentiellement la Renault Twingo E-Tech, seront disponibles.

Ces modèles bénéficient de tarifs mensuels réduits, souvent bien en dessous de 100 €, avec parfois l’assurance décès-invalidité incluse, sans nécessité d’apport initial.

Malgré son attrait, l’offre à 100 €/mois n’inclut pas certains coûts supplémentaires. L’assurance du véhicule, les frais de recharge, et les éventuelles réparations ne sont pas couverts. Après les six premiers mois, d’autres dépenses comme l’entretien et l’assistance peuvent s’ajouter, faisant grimper le coût total à environ 200 € par mois, selon certains experts.

Une offre limitée : seulement 25 000 dossiers acceptés

Un aspect crucial de cette offre est sa limitation à 25 000 dossiers. La demande risque d’être forte, et il est impératif d’agir rapidement pour bénéficier de cette opportunité.

Cette restriction soulève une question d’équité, car l’offre privilégie les ménages les moins aisés et pourrait donc exclure une large part de la population.

Passage à l’électrique : entre opportunité et contrainte

La question demeure : ce “Leasing Social” représente-t-il une réelle chance de transition vers les véhicules électriques ou est-ce une initiative aux contours trop restreints ? D’un côté, elle offre une possibilité unique d’accéder à une voiture électrique à un coût abordable. D’un autre côté, les contraintes et les frais cachés pourraient en réduire l’attrait pour certains, rendant l’offre moins accessible qu’il n’y paraît.

Est-ce un pas significatif vers une mobilité durable ou juste une annonce alléchante ?

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter