Actu voiture électrique

Voitures électriques et maux de tête : pourquoi certains conducteurs en souffrent-ils ?

Philippe Moureau

Le phénomène a été remarqué : certains conducteurs de voitures électriques évoquent des maux de tête après leurs trajets. S’agit-il d’une coïncidence ou existe-t-il un lien véritable entre ces douleurs et les véhicules électriques ? Si vous êtes propriétaire d’une voiture électrique ou songez à en acquérir une, voici ce que vous devriez savoir.

Champs électromagnétiques et santé

Les champs électromagnétiques (CEM) sont omniprésents autour de nous, provenant de nos smartphones, de nos ordinateurs, de nos électroménagers et, bien entendu, de nos voitures électriques. Certains individus y sont particulièrement sensibles.

Tandis que la majorité des personnes peuvent ne ressentir aucun effet des CEM, une minorité dit éprouver des symptômes dits d’”électrohypersensibilité”. Parmi ces symptômes, les maux de tête sont fréquemment mentionnés. Les voitures électriques, produisant des champs lors de la recharge et de l’utilisation, peuvent-elles être une source de ces maux ? C’est une question qui reste au cœur des débats.

La qualité de l’air intérieur des véhicules

Outre les CEM, un autre facteur pourrait contribuer aux maux de tête : la qualité de l’air intérieur du véhicule. Les voitures neuves, qu’elles soient électriques ou à combustion, peuvent émettre des composés organiques volatils (COV) provenant des matériaux utilisés à l’intérieur du véhicule, comme les plastiques ou les colles.

A lire également :  Cette voiture électrique chinoise est plus sûre que les voitures françaises

Ces COV peuvent provoquer chez certaines personnes des symptômes tels que des maux de tête, des irritations des yeux ou de la gorge. La bonne nouvelle, c’est qu’avec le temps, l’émission de ces composés diminue. Il est donc recommandé d’aérer régulièrement l’habitacle, en particulier lorsqu’une voiture est neuve.

Conseils pour une conduite plus agréable

Si vous ressentez des maux de tête après avoir conduit une voiture électrique, voici quelques conseils. Tout d’abord, essayez d’aérer votre véhicule régulièrement, surtout s’il est neuf. Cela peut aider à réduire la concentration des COV.

De plus, si vous suspectez une sensibilité aux CEM, essayez de limiter votre temps d’exposition. Bien que les preuves scientifiques ne soient pas concluantes sur la nocivité des CEM à faible dose, si vous vous sentez mieux en limitant votre exposition, c’est le principal.

Si la majorité des conducteurs de voitures électriques ne ressentent aucun malaise, il est important de reconnaître que chaque individu est unique. Si vous ressentez des maux de tête ou d’autres symptômes, consultez un professionnel de santé pour éliminer toute autre cause possible. Après tout, le confort et la sécurité sont essentiels lorsqu’il s’agit de conduite.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires