Voitures électriques vs thermiques : la réalité surprenante derrière des chiffres inédits

ParAlbert Lecoq 11 mars 2024 à 8h26

Le débat sur l’empreinte écologique des voitures électriques par rapport aux véhicules thermiques est complexe. À première vue, les voitures électriques semblent impeccables avec zéro émission directe. Cependant, la question de l’origine de l’électricité reste cruciale. Est-elle plus polluante que le carburant des véhicules traditionnels ?

La véritable empreinte écologique

Pour répondre, il faut examiner le cycle de vie complet du carburant. Le pétrole brut, extrait à une profondeur moyenne de 1800 mètres, nécessite des pompes à balancier gourmandes en énergie. Ces pompes consomment en moyenne 9960 kilowattheures d’électricité par mois pour chaque puits, l’équivalent de l’énergie nécessaire pour parcourir 56 100 km en Tesla Model 3. Avec environ 435 000 puits de pétrole rien qu’aux États-Unis utilisant cette technologie, l’électricité dépensée est astronomique.

De plus, les plateformes pétrolières offshore dépendent largement de générateurs diesel, consommant entre 20 et 30 tonnes de diesel par jour, soit environ 300 000 kilowattheures d’électricité. Avec environ 1 470 plateformes dans le monde, la consommation énergétique pour extraire le pétrole est colossale.

En résumé, l’énergie dépensée pour extraire le pétrole rien qu’aux Etats-Unis est suffisante pour alimenter 19,5 millions de voitures électriques.

Le parcours polluant du pétrole

Le parcours du pétrole, de son extraction à son utilisation dans nos véhicules, est loin d’être propre. Chaque étape de ce processus est une source de pollution considérable :

  • Extraction : Des millions de litres de pétrole sont accidentellement déversés dans l’océan chaque année, dévastant la faune marine.
  • Transport : Le pétrole est acheminé par des pipelines et des pétroliers. Ces derniers, notamment, brûlent le carburant le plus sale possible pour réduire les coûts, contribuant massivement à la pollution atmosphérique.
  • Raffinage : Cette étape est particulièrement énergivore et polluante. Le processus de chauffage du pétrole à 420 degrés Celsius pour le raffiner libère une quantité importante de pollution, représentant une menace majeure pour la santé dans les zones proches des raffineries.

Tout cela, avant même que le carburant n’arrive dans nos réservoirs. Et une fois dans nos voitures, 70 % de l’énergie des combustibles fossiles est perdue en chaleur, rendant les moteurs à combustion interne relativement inefficaces.

Comparaison avec les voitures électriques

Les voitures électriques, en revanche, présentent une chaîne d’approvisionnement en énergie beaucoup plus propre. L’électricité qu’elles utilisent ne nécessite ni extraction complexe ni transport à grande échelle. Même si cette électricité provient de centrales au charbon, ces installations sont généralement situées loin des zones résidentielles, limitant l’impact direct sur la qualité de l’air dans les zones habitées.

En termes de production d’énergie renouvelable, les chiffres sont encourageants. Aux États-Unis, environ 47 % de l’électricité est produite sans émissions de CO2. En Europe, ce chiffre est encore plus élevé, atteignant 56 %. Ces statistiques démontrent une transition progressive mais significative vers des sources d’énergie plus propres.

Lithium pour les batteries : Impact et mythes

Concernant l’extraction du lithium pour les batteries, il est vrai qu’elle a un impact environnemental. Cependant, il est essentiel de le mettre en perspective. L’extraction du lithium en Australie, le plus grand producteur mondial, est largement moins polluante que les activités de raffinage du pétrole dans le pays. En effet, l’Australie, qui extrait 50 % du lithium mondial tout en ne raffinant que 0,25% du pétrole mondial, trouve son principal risque environnemental dans le raffinage du pétrole, non dans l’extraction du lithium.

De plus, les craintes concernant l’impact environnemental de l’extraction du lithium sont souvent exagérées. Les dégâts causés par toutes les mines de lithium combinées n’atteignent pas l’ampleur d’une seule grande marée noire due à l’industrie pétrolière.

La gestion durable des batteries des voitures électriques

Un aspect souvent sous-estimé lorsqu’on discute des voitures électriques est le cycle de vie des batteries. Une fois leur utilité dans un véhicule réduite, ces batteries peuvent servir comme systèmes de stockage d’énergie pour les bâtiments. En fin de vie, elles sont recyclées actuellement à plus de 90 voire 95% pour récupérer les métaux précieux, réduisant ainsi l’impact environnemental.

Le recyclage des batteries offre une solution plus durable comparé à l’élimination des déchets générés par les carburants fossiles. Les technologies de recyclage évoluent également, promettant une efficacité accrue dans l’avenir.

Le potentiel inexploité de l’électricité renouvelable

L’essor des énergies renouvelables ouvre une voie prometteuse pour alimenter les voitures électriques de manière encore plus écologique. Ce potentiel, souvent sous-estimé, représente une opportunité majeure de réduire notre dépendance aux combustibles fossiles. L’électricité renouvelable, provenant de sources comme le soleil, le vent et l’eau, offre une solution durable et propre pour répondre aux besoins énergétiques croissants des véhicules électriques. Leur intégration avec les réseaux électriques modernes permet non seulement de diminuer l’empreinte carbone, mais aussi de renforcer l’indépendance énergétique des pays adoptant ces technologies.

Actuellement, le déploiement de l’électricité renouvelable est en pleine expansion. Des pays comme la Norvège, l’Allemagne et la France investissent massivement dans ces technologies, révolutionnant ainsi leur infrastructure énergétique. Ces efforts contribuent à une baisse significative des coûts de production de l’électricité verte, la rendant de plus en plus compétitive face aux énergies traditionnelles. En outre, le stockage de l’énergie, grâce à des innovations technologiques dans les batteries et autres systèmes de stockage, devient de plus en plus efficient, résolvant ainsi le problème de l’intermittence propre aux énergies renouvelables. Cela signifie que l’électricité verte est non seulement disponible en abondance, mais aussi de manière plus stable et prévisible.

L’avenir durable de la voiture électrique

La transition vers des sources d’énergie renouvelables pour alimenter les véhicules électriques est un pas crucial vers un avenir plus durable. En réduisant la dépendance aux combustibles fossiles et en exploitant le potentiel immense des énergies renouvelables, nous nous orientons vers un système de transport plus propre et plus respectueux de l’environnement. Cette transition est d’autant plus impérative que les effets du changement climatique se font de plus en plus sentir. L’utilisation accrue de l’énergie solaire, éolienne, hydroélectrique, et même de sources innovantes comme la géothermie et l’énergie des marées, ouvre la voie à une mobilité durable. Non seulement ces sources d’énergie renouvelable réduisent les émissions de gaz à effet de serre, mais elles offrent également une stabilité économique en s’affranchissant des fluctuations des prix du pétrole.

L’adoption généralisée des énergies renouvelables dans le secteur des transports pourrait stimuler l’innovation dans d’autres domaines. Par exemple, l’optimisation de l’intégration des véhicules électriques avec les réseaux électriques intelligents pourrait permettre une gestion plus efficace de la demande en électricité. Ainsi, les voitures électriques ne seraient pas seulement des consommateurs d’énergie, mais pourraient aussi servir de réserves d’énergie pendant les périodes de faible demande, réinjectant l’électricité dans le réseau. Cette synergie entre les véhicules électriques et les énergies renouvelables marque une avancée significative vers un écosystème énergétique plus intégré et durable.

En fin de compte, l’exploitation du potentiel des énergies renouvelables n’est pas seulement une question environnementale, mais aussi une opportunité économique et sociale, ouvrant la voie à un avenir plus vert et plus prospère pour tous.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

30 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter