Actu voiture électrique

Aptera travaille sur le meilleur aérodynamisme jamais vu pour une voiture électrique

Philippe Moureau

Aptera, le constructeur de la voiture électrique à trois roues alimentée par l’énergie solaire, est en train de repousser les limites de l’aérodynamique automobile. Les tests de soufflerie réalisés dans les Alpes italiennes promettent des résultats jamais vus auparavant.

Un niveau d’aérodynamisme inédit

La célèbre entreprise Aptera a dévoilé son prototype “Gamma” qui est actuellement à l’étranger pour des tests aérodynamiques au tunnel de vent de Pininfarina, près de Turin, en Italie. Cette phase de test est cruciale pour valider la correspondance entre les simulations informatiques et les résultats concrets.

Aptera est confiant quant aux résultats à venir. L’entreprise est convaincue que son modèle présentera le coefficient de traînée aérodynamique le plus bas de toute voiture de série. Si c’est le cas, c’est une réelle prouesse technique qui pourrait révolutionner l’industrie automobile.

Un design qui défie les lois de la physique

Ces dernières années, les constructeurs automobiles se sont concentré·e·s sur l’amélioration du coefficient de traînée de leurs véhicules pour optimiser l’efficacité énergétique. Les voitures ont ainsi progressivement adopté une forme plus lisse et ovale pour offrir moins de résistance à l’air.

A lire également :  Sabotage chez Tesla : arrêt de la production et gros retards à prévoir

Cependant, Aptera va encore plus loin. L’arrière de leur véhicule présente une forme complètement pointue, réduisant ainsi la formation de tourbillons d’air et par conséquent, le coefficient de traînée. Un design révolutionnaire qui pourrait bien devenir la norme dans le futur.

Aptera a également apporté un soin particulier à la conception de ses roues. Le prototype d’Aptera dispose de trois roues quasiment entièrement encastrées, réduisant ainsi l’air déplacé par le véhicule.

Pensez aux roues à rayons comme à de minuscules hélices orientées latéralement, et vous comprendrez pourquoi elles peuvent provoquer tant de perturbations aérodynamiques. Sur l’Aptera, toutes les roues sont enfermées dans des pods aérodynamiques, leur permettant de glisser plus efficacement à travers l’air.

Petite voiture, grandes performances

Finalement, l’Aptera est petite. La traînée aérodynamique est le produit du coefficient de traînée (Cd) d’un véhicule et de sa surface frontale. Une voiture plus grande déplace plus d’air qu’une petite voiture. Par conséquent, la petite taille de l’Aptera signifie qu’elle déplace moins d’air.

Aptera estime que la combinaison de ces facteurs fera de son véhicule le “véhicule le plus efficace de la planète”. De plus, avec de grands panneaux solaires sur son toit, cela signifie que son véhicule nécessitera “aucune charge pour la plupart des utilisations quotidiennes”.

A lire également :  De nouvelles fuites confirment la puissance inédite de la nouvelle Tesla Model 3 Performance

Alors que de nombreuses start-ups du secteur automobile ont du mal à tenir leurs promesses, la revendication d’Aptera semble tout à fait réalisable. En effet, la conception radicale de l’Aptera semble propice à un Cd extrêmement bas.

Cependant, le véritable défi sera de parvenir à produire cette voiture en série. Le chemin vers la commercialisation est encore long et semé d’embûches pour les start-ups de voitures électriques solaires.

Des questions légitimes sur la sécurité et la fiabilité

Il est également important de souligner que deux questions restent en suspens avant que cette voiture puisse être largement adoptée : quelle est la fiabilité d’un design à trois roues sur des routes glissantes ? Et quelle est la note de sécurité aux crash-tests ?

Si l’Aptera parvient à répondre à ces préoccupations de manière satisfaisante, elle pourrait bien devenir un acteur majeur de l’industrie automobile de demain.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires