Actu voiture électrique

Aston Martin dit non à l’électrique pour une simple et bonne raison

Albert Lecoq

Alors que le marché des voitures électriques commence à montrer des signes de ralentissement dans certains pays, certains constructeurs, notamment ceux produisant en petite série et à prix élevé, revoient leur stratégie en matière d’électrification. Aston Martin, marque britannique emblématique, en est un exemple frappant avec une récente annonce qui a surpris plus d’un observateur de l’industrie automobile.

Le report du premier véhicule électrique d’Aston Martin

Initialement prévue pour 2025, la sortie de la première voiture électrique d’Aston Martin a été repoussée à 2026, et plus récemment à 2027. Lawrence Stroll, président exécutif de la marque, a expliqué ce report par une surestimation du marché des véhicules électriques, influencée davantage par des pressions politiques que par une réelle demande des consommateurs, surtout à un niveau de prix typique des Aston Martin. En effet, le constructeur automobile affirme que “c’est le client qui décide“, et proposera donc ses futurs modèles en fonction du marché.

La firme ne s’arrête toutefois pas là en matière d’innovation. Elle a confirmé que le développement de sa plateforme exclusive pour véhicules électriques était achevé. Cette nouvelle base technique devrait accueillir quatre types de modèles différents : une voiture de sport, un SUV, un CUV et une hypercar de prestige. Ces véhicules, bien que retardés, sont déjà conçus et prêts sur le plan technique.

A lire également :  Volkswagen est prêt à écraser les voitures électriques chinoises avec une stratégie particulière

L’accent mis sur les hybrides rechargeables

Dans une démarche intermédiaire vers l’électrification totale, Aston Martin a choisi de renforcer son programme de véhicules hybrides rechargeables (PHEV). Le constructeur britannique envisage d’investir significativement dans cette technologie pour répondre aux attentes de ses clients, qui chérissent le bruit caractéristique et la performance des moteurs à combustion.

Les futurs PHEV d’Aston Martin seront équipés des puissants moteurs V8 bi-turbo AMG ainsi que des V12 maison. Ces configurations promettent des performances époustouflantes, avec des puissances pouvant avoisiner les 1 000 chevaux pour les modèles les plus performants. En termes de disposition, ces voitures bénéficieront de moteurs montés à l’avant et au milieu.

Stroll a également souligné que les PHEV joueront un rôle de pont crucial entre les véhicules à combustion pure et les voitures 100% électriques, ce qui permettra à Aston Martin de continuer à vendre ces modèles hybrides bien au-delà des années 2030, ou jusqu’à ce que la législation l’impose.

Aston Martin DBX : Un SUV hybride en vue

Le premier modèle hybride rechargeable attendu de la marque sera une version PHEV de la DBX, le premier SUV d’Aston Martin. Actuellement disponible avec un moteur V8 bi-turbo fourni par AMG et délivrant 550 chevaux dans sa version de base, le DBX hybride pourrait voir sa puissance augmenter à plus de 800 chevaux grâce à l’ajout d’un moteur électrique. Cette configuration lui permettrait également d’offrir une autonomie entièrement électrique sur plusieurs dizaines de kilomètres.

A lire également :  Volkswagen abandonne ses voitures électriques sportives "GTX"

Cette stratégie de modèles hybrides rechargeables représente une réponse pragmatique d’Aston Martin aux défis du marché et aux attentes de ses clients. Bien que la transition vers l’électrique pure soit inévitable, la marque montre qu’elle ne compte pas délaisser trop rapidement les sensations uniques fournies par les moteurs à combustion, tout en se préparant progressivement à l’évolution des normes environnementales et des préférences des consommateurs.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires