Actu voiture électrique

Batterie solide sans lithium : la prochaine révolution écologique pour l’automobile électrique

Philippe Moureau

Vous êtes sur le point de plonger dans l’univers passionnant des avancées technologiques, et aujourd’hui, nous braquons les projecteurs sur une innovation qui pourrait redéfinir notre façon de stocker l’énergie : la batterie à protons, exempte de lithium. Cette découverte marque-t-elle le début d’une révolution énergétique ? Suivez-moi pour explorer ce développement captivant.

La promesse des batteries à protons

Imaginez une solution de stockage d’énergie surpassant le lithium, non seulement dans l’efficacité mais aussi dans l’écologie et la sécurité. C’est la promesse des batteries à protons récemment améliorées par des ingénieurs de l’université RMIT en Australie. Leur travail a fait tripler la capacité de ces batteries par rapport à leur dernière publication il y a quelques temps, les propulsant sur le devant de la scène comme de sérieuses concurrentes aux batteries lithium-ion.

Ces nouvelles venues brillent par une densité énergétique de 245 Wh/kg rivalisant désormais avec les technologies lithium-ion et se présentent comme une alternative viable pour diverses applications, notamment le stockage d’énergie domestique et la propulsion de véhicules électriques, le tout sans les problèmes environnementaux souvent associés au lithium-ion.

Le professeur John Andrews, à la tête de cette recherche innovante, souligne l’importance d’options de stockage énergétique efficaces et écologiques dans un monde en quête d’énergies renouvelables.

A lire également :  Peugeot offre une garantie record sur tous ses modèles électriques, mais à une seule condition

Ces batteries à protons, entièrement recyclables et sans danger pour l’environnement, pourraient bien devenir un maillon essentiel de notre future infrastructure énergétique.

Un fonctionnement innovant

Le principe de fonctionnement de cette technologie est fascinant. En mode charge, la batterie agit comme un électrolyseur, générant des protons à partir de l’eau. Ces protons traversent ensuite une membrane pour se lier à une électrode de carbone, avant de se retransformer en eau lors de la décharge, libérant de l’énergie. Ce processus élimine le besoin de stockage d’hydrogène sous haute pression, réduisant ainsi les pertes d’énergie.

Le matériau principal de cette batterie est le carbone, abondant et économique, offrant une alternative aux matériaux onéreux comme le lithium, le cobalt et le vanadium, nécessaires aux batteries rechargeables traditionnelles.

Des performances prometteuses

L’équipe d’ingénieurs a démontré l’efficacité de la batterie à protons en alimentant des appareils électriques. Cependant, ce n’est que le début car nous restons sur des petits appareils communs comme un radio-réveil. Des recherches supplémentaires sont nécessaires avant que des batteries de plus grande capacité ne deviennent opérationnelles pour des applications à plus grande échelle.

Vous l’avez compris, les batteries à protons sans lithium représentent une avancée majeure vers une solution de stockage d’énergie plus durable et plus sûre. Restez branchés pour plus de mises à jour sur cette technologie prometteuse qui pourrait bientôt alimenter nos maisons et nos véhicules.

A lire également :  Xiaomi a réussi son coup de maître : une voiture électrique à prix cassé et rentable en même temps

Les avancées des batteries solides au sodium

Dans le domaine des batteries, une innovation majeure attire l’attention : le prototype de batterie solide au sodium. Promettant une grande capacité de stockage d’énergie et une fiabilité à toute épreuve, cette technologie pourrait bien redéfinir les normes de sécurité et de coût dans le stockage de l’énergie. Les chercheurs ont récemment mis en lumière les atouts du sodium, qui, comparé au lithium, se révèle plus abordable et offre une alternative plus sûre aux batteries inflammables lithium-ion.

Hans Hagemann, un éminent professeur de chimie physique, et son équipe ont publié leurs découvertes, indiquant que cette percée pourrait satisfaire la demande croissante pour des batteries performantes, impulsée notamment par l’essor des véhicules électriques et le stockage d’énergies renouvelables. La structure de la batterie solide au sodium est conçue pour optimiser la circulation des charges électriques, tout en prévenant les risques de court-circuit inhérents au lithium.

Leur conception innovante remplace le lithium des anodes par du graphite pour augmenter la capacité de stockage d’énergie. Les tests préliminaires de ces batteries solides au sodium indiquent qu’elles peuvent supporter une tension de 3 volts, surpassant la plupart des électrolytes solides testés auparavant et qui se dégradaient sous une telle charge. Ces batteries ont aussi prouvé leur endurance avec plus de 250 cycles de recharge tout en conservant 85% de leur capacité énergétique initiale.

A lire également :  Voici la véritable autonomie de la voiture électrique de Xiaomi sur autoroute

La recherche en la matière progresse rapidement, ouvrant la voie à une nouvelle ère de batteries plus sûres, plus écologiques et plus économiques. Le sodium, élément commun et largement disponible, pourrait ainsi être au cœur des solutions d’énergie de demain.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires