Actu voiture électrique

C’est officiel, les français préfèrent désormais les voitures électrifiées

Philippe Moureau

Les habitudes des Français évoluent : les voitures exclusivement thermiques perdent du terrain face à l’électrique et l’hybride. Cette année, un tournant s’est amorcé, une préférence marquée pour des véhicules plus respectueux de l’environnement s’installe.

L’ascension de l’électrique et de l’hybride en 2023

Un changement significatif a été observé sur le marché automobile en France. Plus de la moitié des véhicules vendus durant les dix premiers mois de 2023 étaient des modèles électriques ou hybrides. Cette évolution n’est pas surprenante compte tenu de l’augmentation du prix des carburants et des coûts d’entretien élevés des véhicules thermiques, sans oublier les incitations financières à adopter une mobilité plus verte.

Au total, près 34% des ventes de voitures neuves étaient des voitures hybrides tandis que la part des véhicules 100% électriques, elle, progresse tout de même, puisque l’on parle de plus de 16% des ventes en 2023 contre 13% des ventes en 2022.

Les constructeurs ont réagi à cette demande croissante en multipliant les modèles disponibles, rendant l’électrique et l’hybride plus accessibles grâce à des offres de leasing attractives et un réseau de recharge en constant renforcement. La majorité des acheteurs se tournent vers des véhicules hybrides, perçus comme un compromis rassurant, combinant économie de carburant et autonomie supérieure.

A lire également :  La Citroën ë-C4 est bradée à un prix jamais vu et devient moins chère que la nouvelle R5 électrique

Le marché des véhicules hybrides et 100% électriques

Les hybrides représentent une part importante des ventes, avec un intérêt notable pour les hybrides rechargeables (PHEV). Quant aux véhicules 100% électriques, ils gagnent du terrain, symbolisant une part croissante des ventes annuelles.

Graphique du rapport issu de l’Avère France

Les marques françaises se positionnent avec des modèles à des prix compétitifs, anticipant une hausse de la demande en raison des changements de réglementation favorisant les véhicules non thermiques. Stellantis et la ë-C3, Renault avec la future Twingo électrique, avec sa Renault 5 électrique, et d’autres acteurs internationaux comme MG, jouent un rôle crucial dans cette dynamique.

La situation du marché thermique

Les tensions géopolitiques actuelles et l’instabilité des prix des carburants fossiles renforcent l’attractivité des véhicules électriques. La technologie électrique, arrivée à maturité, promet des modèles abordables avec des performances solides et des temps de recharge compétitifs.

Bien que les ventes de diesel déclinent, les véhicules à essence résistent encore. Cependant, avec l’essor continu de l’électrique, le paysage automobile français se réinvente.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires