Coup dur pour la voiture électrique : le destin incertain des batteries solides

ParAlbert Lecoq 4 février 2024 à 7h11

La course à l’innovation dans le secteur des véhicules électriques ne cesse de s’accélérer, avec des acteurs comme BMW en première ligne. L’engagement de la marque allemande envers le développement de batteries à état solide est un sujet brûlant pour les passionnés d’automobile et les experts du secteur. Malgré l’enthousiasme, une récente annonce indique un retard significatif dans la disponibilité de cette technologie révolutionnaire.

Le report des batteries solides chez BMW

BMW a longtemps été à l’avant-garde du développement des batteries à état solide, visant à dépasser les limites actuelles en termes d’autonomie et de performance. Pourtant, une déclaration récente a tempéré les attentes : ces batteries ne seront pas disponibles avant 2030. Cet ajournement, bien qu’anticipé par certains, représente un coup dur pour ceux qui attendaient une avancée rapide dans ce domaine.

Cette annonce intervient malgré les avancées significatives réalisées par BMW, qui voit dans ces batteries un atout majeur pour se distinguer sur le marché. D’autres géants de l’industrie, à l’instar de Toyota, partagent cette ambition mais prévoient également un lancement autour de 2027-2028. La complexité de la fabrication de ces batteries explique en grande partie ces délais.

BMW et les défis de l’innovation

L’engagement de BMW dans le développement des batteries à état solide est indéniable. La mise en place d’une ligne de production au sein du Cell Manufacturing Competence Center en est une preuve concrète. En collaboration avec Solid Power, la marque a même reçu les premiers prototypes, destinés à la nouvelle génération de véhicules électriques Neue Klasse, dont le lancement est prévu pour 2025.

Ces batteries offrent de nombreux avantages par rapport aux modèles lithium-ion actuels, notamment une plus grande densité énergétique et une sécurité accrue, grâce à une réduction des risques de fuite et d’incendie. Cependant, les premiers modèles Neue Klasse ne bénéficieront pas immédiatement de cette technologie, soulignant ainsi les défis auxquels BMW doit faire face pour intégrer ces avancées dans sa production en série.

BMW explore d’autres horizons

En parallèle de ses efforts sur les batteries à état solide, BMW n’hésite pas à explorer d’autres pistes pour améliorer la performance de ses véhicules électriques. Par exemple, l’entreprise a testé une architecture de batterie à double chimie sur le modèle BMW iX, permettant à ce véhicule de parcourir près de 980 km sur une seule charge. Cette approche innovante souligne la volonté de BMW de rester à la pointe de la technologie dans un marché en constante évolution.

Cette diversification des recherches montre que, malgré le retard des batteries à état solide, BMW reste un acteur clé dans la quête d’une mobilité électrique plus efficace et durable. L’entreprise s’efforce de répondre aux besoins actuels tout en préparant le terrain pour les innovations de demain.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter