Crise chez Stellantis : entre scandales et effondrement des ventes, Peugeot vacille

ParPhilippe Moureau 3 février 2024 à 16h32

L’année 2023 a été jalonnée de hauts et de bas pour l’industrie automobile, et Peugeot n’a pas été épargnée. En dépit de la performance globalement positive de Stellantis, aidée par des marques comme Fiat, Peugeot a connu un déclin alarmant de ses ventes. Cette situation contraste fortement avec le succès de concurrents tels que Tesla, Renault, et MG Motor.

Des chiffres alarmants pour Peugeot

L’analyse des données de ventes de Peugeot en 2023 révèle un tableau sombre. La marque a subi une baisse de 1,7% de ses immatriculations, réduisant sa part de marché globale de 16,06% à 13,6%.

Malgré cela, elle maintient sa deuxième place sur le marché français, mais est désormais talonnée de près par Dacia, filiale du groupe Renault. Cette tendance est particulièrement préoccupante pour des modèles phares comme la 208, la 2008, et surtout la 3008, qui a vu ses ventes chuter de 15,3%.

Exploration des facteurs de la crise de Peugeot

Plusieurs raisons expliquent ce déclin :

  • Perturbations logistiques : Ces problèmes ont affecté la disponibilité des véhicules pendant plus d’un an.
  • Augmentation des prix : La montée des tarifs a rendu les véhicules Peugeot moins compétitifs, malgré les promotions de fin d’année.

Peugeot a tenté de contrer ce recul par des immatriculations tactiques, boostant artificiellement les chiffres de vente. Cette stratégie a eu un impact négatif sur la rentabilité et a soulevé des questions sur sa durabilité à long terme.

Le dilemme du moteur Puretech chez Stellantis

Un problème majeur se pose avec le moteur Puretech, utilisé par plusieurs marques de Stellantis, dont Peugeot. Des cas de défaillances graves ont été rapportés, comme celui de Patricia et Arthur, dont la Peugeot 208 Style a rencontré des problèmes de courroie de distribution. Stellantis a réagi par des compensations au cas par cas, sans reconnaître de défaut de conception.

Le moteur 1.2 Puretech, primé à plusieurs reprises, est aujourd’hui source de préoccupations, rappelant les soucis rencontrés avec les moteurs Renault 1.2. Une alerte européenne a même été lancée en 2020 pour des véhicules produits entre 2013 et 2017. Cependant, des véhicules plus récents continuent de présenter des problèmes, ce qui soulève des inquiétudes sur la fiabilité et la gestion des défauts chez Stellantis, affectant la réputation de Peugeot.

La nouvelle 3008 électrique, un espoir pour Peugeot

Face à ces défis, Peugeot place ses espoirs dans le lancement de la nouvelle 3008 électrique en ce début d’année 2024. Ce modèle est crucial pour relancer les ventes et répondre à la demande croissante de véhicules électriques. Cette transition vers l’électrique est un moment clé pour Peugeot, qui cherche à redéfinir son image de marque et sa compétitivité.

L’année 2023 a été une période de réflexion intense pour Peugeot. Confrontée à des défis logistiques, à des augmentations de prix, et à une concurrence féroce, la marque est à un tournant. Le succès de la 3008 électrique est crucial pour redresser la situation et regagner la confiance des consommateurs dans un marché automobile en pleine mutation.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter