Ces 2 marques chinoises déboulent en Europe avec des voitures électriques haut de gamme à prix cassé

ParAlbert Lecoq 1 janvier 2024 à 11h50

Bienvenue dans l’univers fascinant des véhicules électriques où innovation et compétitivité se rencontrent. Aujourd’hui, nous allons plonger dans le monde palpitant de deux nouvelles marques qui promettent de transformer le paysage automobile européen.

Les nouveaux challengers sur le marché européen

Le géant chinois de l’automobile, Nio, déjà bien implanté en Europe, notamment dans les pays scandinaves, avec ses modèles phares et ses stations révolutionnaires d’échange de batteries, est prêt à franchir une nouvelle étape.

En effet, Nio annonce l’arrivée imminente de deux nouvelles marques sur le sol européen : Alps, prévue pour 2024, et Firefly, attendue en 2025. Ces marques se positionnent stratégiquement pour concurrencer des acteurs majeurs tels que Tesla et nos constructeurs locaux européens en visant le meilleur rapport qualité-prix.

Alps : Une marque milieu de gamme prometteuse

Alps, positionnée entre Nio et Firefly, vise à offrir des véhicules électriques de milieu de gamme. Avec le lancement prévu pour 2024, Alps se démarque par son approche innovante. Selon des informations relayées par Autocar, les tests des prototypes d’Alps sont déjà terminés, signe d’un lancement imminent. William Li, le PDG de Nio, a révélé que trois modèles seraient lancés dès la phase initiale d’Alps, promettant ainsi une offre diversifiée et accessible.

Concernant la tarification, bien que les détails exacts restent à préciser, on s’attend à ce que les véhicules d’Alps soient nettement plus abordables que ceux de Nio. Par exemple, la berline Nio ET5 est tarifée à partir de 47 500 euros, suggérant que les modèles Alps seront proposés à des prix inférieurs à 40 000 euros.

Firefly : Une vision audacieuse pour le futur

Firefly, la troisième marque sous l’égide de Nio, se focalise sur l’accessibilité. Prévue pour 2025, Firefly ambitionne de créer des véhicules spécifiquement pour le marché européen.

En ciblant un segment tarifaire encore plus bas, Firefly se positionne pour rivaliser avec des constructeurs établis comme Volkswagen et Renault, qui préparent également des véhicules électriques à moins de 25 000 euros. L’arrivée de Firefly pourrait également influencer le développement de modèles comme la future Tesla Model 2.

Le contexte européen : Une opportunité et un défi

La stratégie de Nio, avec ses marques Alps et Firefly, intervient dans un contexte européen en pleine évolution. Le marché des véhicules électriques connaît une croissance exponentielle, stimulée par des incitations gouvernementales et une prise de conscience écologique. Toutefois, le chemin n’est pas sans embûches. Par exemple, le bonus écologique en France n’est plus disponible pour les voitures produites en Chine, affectant potentiellement la compétitivité des modèles Alps et Firefly.

Malgré ces défis, l’arrivée de Nio en France, avec ses nouvelles marques, est fortement anticipée. Des recrutements ont été effectués pour une division dédiée à l’Hexagone, signalant une préparation minutieuse pour une entrée réussie sur le marché français.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

25 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter