Actu voiture électrique

Fisker dégaine son pickup électrique à 40 000 € : l’Alaska

Philippe Moureau

Vous ne rêvez pas ! Fisker lève le voile sur l’Alaska, un pickup électrique compact à seulement 45 400 $ (45 000 €), prix de lancement, de quoi faire baisser la facture potentiellement à moins de 40 000€ bonus écologique déduit ! Et ce n’est pas tout, la réservation est déjà ouverte. Prévu pour être disponible en 2025, ce véhicule s’annonce comme le parfait compagnon d’aventure.

Un camion électrique pour les aventuriers

Fisker l’a annoncé lors de sa “Journée Vision Produit” à Huntington Beach, Californie. L’Alaska se positionne comme un “camion d’aventure” plutôt qu’un camion de travail. Imaginez le Rivian R1T, pas le F-150 Lightning. Même si nous n’avons pas encore les spécifications exactes, il est clair qu’il est beaucoup plus petit que le Rivian, peut-être plus proche du futur R2 de Rivian.

Fisker affirme qu’il s’agit du pickup électrique le plus léger sur le marché (certainement pas plus léger que le TELO cependant), et à première vue, il semble en effet relativement compact. Même si nous ne l’avons pas vu à côté d’autres camions, il est visiblement plus petit que les différents grands camions électriques disponibles aujourd’hui. Une véritable aubaine finalement pour nous, français, qui adorons les voitures compactes.

A lire également :  Un constructeur de voitures électriques de plus fait naufrage : 40 000 commandes annulées

Un camion compact, mais ne manquant pas de polyvalence

Malgré sa taille, Fisker assure que cela ne limite en aucun cas la polyvalence du camion. Le camion ne dispose que d’un plateau de 1,40m, mais il sera extensible grâce à une trappe cachée que Fisker appelle la “Porte Houdini”. Cela permet un passage vers la cabine, et avec la porte arrière rabattue, Fisker affirme que le camion disposera de 2,80m d’espace plat.

Photo : electrek.co

Une petite taille, un petit prix

Le camion n’est pas le seul à être plus petit, son prix l’est aussi. Fisker affirme que le camion commencera à 45 400 dollars, soit environ 40 000 à 45 000 euros en Europe et en France. Fisker prévoit de fabriquer l’Alaska aux États-Unis, peut-être aux côtés de la PEAR dans l’ancienne usine de Lordstown.

L’Alaska aura une autonomie comprise entre 370 et 547 km, ce qui suggère qu’il y aura plusieurs tailles de batterie disponibles. Fisker n’a pas encore révélé combien d’options de batterie le camion aura, ni combien coûteront les plus grandes tailles.

La variante de base, la moins chère, pourrait être équipée d’un moteur électrique unique monté à l’avant comme la PEAR, développant 275 ch, tandis que les versions plus chères pourraient être dotées d’une configuration à double moteur de 540 ch avec transmission intégrale.

A lire également :  Les assurances vont refuser les voitures électriques : les propriétaires pris au piège

Alaska, le futur du pickup électrique

Fisker annonce que l’Alaska sera disponible en 2025 – ce qui, si vous consultez votre calendrier, commence dans seulement 17 mois. C’est un délai incroyablement rapide pour un camion qui vient d’être dévoilé. D’autant plus que, comme nous l’avons entendu lors de l’événement, le prototype a été terminé ce matin – c’est pourquoi nous n’avons pas de photos fournies par Fisker, car elles n’ont pas encore été prises.

Cela dit, Fisker est passé de l’annonce de l’Ocean en 2019 à sa livraison en 2023, ce qui est un temps de réponse impressionnant. Et Fisker affirme que l’Alaska est construite sur une plateforme qu’il appelle FT31, qui est en fait une plateforme Ocean modifiée. Il pense donc pouvoir sortir l’Alaska encore plus vite que l’Ocean. Optimiste, certes, mais… il y a une chance.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires