Actu voiture électrique

Fisker bouscule les codes et cherche à s’allier à d’autres constructeurs

Philippe Moureau

Le marché de l’automobile est en pleine mutation et les constructeurs traditionnels peinent à garder la loyauté de leurs clients. Face à cette nouvelle donne, la startup américaine de véhicules électriques Fisker est en quête de partenariats pour renforcer sa présence sur le marché. Une telle démarche marque-t-elle la fin de l’ancien monde automobile ?

Fisker, une marque prête à redéfinir Le paysage automobile

Lors du lancement récent de son premier véhicule en Europe, Fisker a clairement exprimé son désir de collaborer avec d’autres entreprises pour accroître rapidement sa part de marché. Malgré quelques difficultés de dernière minute à l’usine d’assemblage de Magna en Autriche, lieu de fabrication de l’Ocean EV SUV, le premier modèle de Fisker, l’entreprise américaine reste ambitieuse.

Henrik Fisker, fondateur et PDG de Fisker, Inc, a souligné que “les acheteurs ne sont plus fidèles à leurs marques traditionnelles. Cela change tout.” Son entreprise est donc prête à explorer des collaborations avec des fournisseurs, d’autres constructeurs automobiles, des entreprises technologiques… Toutes les options sont sur la table.

Des partenariats inattendus à l’horizon ?

Lors de la conférence Automobile de Reuters à Munich, d’autres acteurs du marché ont manifesté leur ouverture à de nouvelles collaborations pour relever les défis liés à la chaîne d’approvisionnement et à la technologie. Parmi eux, Polestar et Smart, propriétés du groupe automobile chinois Geely (à 50% détenu par Mercedes-Benz), ont été mentionnés. Cela pourrait-il annoncer une éventuelle collaboration entre Fisker et Geely ?

A lire également :  Il y a 7 ans, cette supercar électrique chinoise faisait déjà mieux que la nouvelle Porsche Taycan Turbo GT

Toutefois, il est plus probable que Fisker recherche des partenaires dans le monde des fournisseurs, capables de livrer rapidement des pièces à l’usine de Magna en Autriche. Le PDG de Fisker a d’ailleurs réaffirmé l’objectif de produire entre 1 400 et 1 700 SUV Ocean ce trimestre, malgré les récents problèmes de production.

La prochaine révolution Fisker : le SUV compact Pear à 29 900 $

Fisker a également annoncé que son prochain modèle, le crossover électrique Pear, dont le prix est fixé à 29 900 $, sera révélé le 3 août à Los Angeles. Ce nouveau véhicule, construit sous contrat par Foxconn, promet d’avoir 25% de pièces en moins qu’une voiture comparable actuelle.

Alors, que pensez-vous de cette nouvelle ère d’ouverture et de collaborations dans l’industrie automobile ? Fisker est-elle en train de redéfinir les règles du jeu ?

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires