Actu voiture électrique

Ford développe sa propre plateforme électrique

Philippe Moureau

Alors que les constructeurs automobiles s’efforcent de consolider leur position dans la nouvelle ère des véhicules électriques, Ford tire parti de son passé pour prendre un avantage dans l’avenir. Selon un nouveau rapport, Ford prévoit de développer sa propre plate-forme en interne, abandonnant ainsi son alliance précédente avec Volkswagen.

Partenariat avec Volkswagen jusque là…

Ford a signé un partenariat avec Volkswagen en 2020 pour utiliser la plate-forme Modular Electric Drive Matrix (MEB) de l’automobile allemande afin de lancer un véhicule électrique en Europe.

Bien que les offres de Ford en matière de véhicules électriques se limitent à l’F-150 Lightning et à la Mustang Mach-E, elle souhaitait adopter une approche plus globale et s’est associée à VW pour produire «au moins un, probablement deux véhicules construits sur la plate-forme MEB, et ils seront à un prix inférieur à celui de la Mustang Mach-E», selon le président de Ford Europe, Stuart Rowley.

Pour entrer rapidement et rentablement sur le marché européen en pleine évolution, il était logique pour Ford de s’associer à VW. L’alliance devrait doubler sa production prévue à 1,2 million d’unités dans les six prochaines années.

Le directeur général de Ford Model E Europe, Martin Sander, nous a donné un aperçu de ce à quoi nous pouvons nous attendre, taquinant une photo du véhicule électrique sous le voile avec un commentaire : «Je ne peux pas attendre 2023 pour enlever le voile de notre premier véhicule de passagers électrique sorti de Cologne».

A lire également :  Renault facture l'essence sur les commandes de la Renault 5 électrique

…mais plus pour très longtemps

Cependant, il semble que la collaboration sera de courte durée. Selon un nouveau rapport du Financial Times, Ford cherche à s’éloigner de la plateforme MEB de VW alors qu’il développe son propre système interne.

Martin Sander, responsable des véhicules électriques en Europe, déclare que ce nouveau système est très polyvalent et très compétent. « Nous explorons toutes sortes d’opportunités, jusqu’où nous pouvons aller et quels types de segments nous pouvons couvrir avec cela », a-t-il déclaré.

En attendant, Sanders dit qu’une décision finale n’a pas encore été prise et que Ford est ouvert à développer des véhicules électriques avec VW ou d’autres constructeurs automobiles.

Ford a annoncé en octobre qu’il arrêterait la production de Fiesta alors qu’il travaillait à réduire son portefeuille et à se concentrer sur les véhicules électriques. Sanders a également affirmé que Ford pourrait mettre fin aux ventes de véhicules à essence avant le délai de 2030 si la demande sur le marché était plus rapide que prévu (comme c’est toujours le cas).

Réagissez à l'article

Les commentaires sont fermés.