Actu voiture électrique

La conduite autonome de Tesla coupable de 13 décès et de nombreux accidents graves

Albert Lecoq

L’administration américaine de la sécurité routière (NHTSA) a récemment conclu une enquête approfondie sur le système d’assistance à la conduite de Tesla, connu sous le nom d’Autopilot ou encore FSD. Cette enquête, débutée en 2021, met en lumière des lacunes significatives dans la surveillance de l’engagement du conducteur et les capacités opérationnelles du système, soulevant ainsi de sérieuses questions sur la sécurité des technologies autonomes.

Le bilan inquiétant des incidents liés à l’Autopilot

L’investigation de la NHTSA a examiné 956 accidents survenus entre 2018 et août 2023, impliquant le système Autopilot de Tesla. Les conclusions sont troublantes : 13 décès et de nombreux blessés graves dans plusieurs centaines d’accidents ont été directement liés à une mauvaise utilisation du système. Le rapport de l’Office of Defective Investigations (ODI) critique particulièrement le système de gestion de l’engagement des conducteurs de Tesla, jugé insuffisant au regard des libertés accordées par l’Autopilot.

Principaux problèmes identifiés :

  • Insuffisance des contrôles : Le système de vérification de l’attention du conducteur pouvait être facilement contourné. Par exemple, certains utilisateurs plaçaient un objet dans le volant pour simuler une pression constante des mains, trompant ainsi le système.
  • Écart entre attentes et réalités : Une discordance notable entre les capacités opérationnelles perçues de l’Autopilot et ses véritables fonctionnalités a conduit à des usages inappropriés et des accidents évitables.
A lire également :  La voiture électrique, c'est trop cher ? Ces chiffres révèlent une histoire bien différente

Suite aux résultats de cette enquête, Tesla a été contrainte de faire un “rappel” en décembre pour modifier les fonctionnalités de l’Autopilot, tout cela effectué par une simple mise à jour relevant le niveau d’alerte du conducteur et utilisant mieux la caméra intérieure pour surveiller l’état d’attention de celui-ci. Cependant, la clôture de cette enquête n’a pas signifié la fin des problèmes pour Tesla. Une nouvelle investigation a été lancée par la NHTSA, couvrant plus de 2 millions de véhicules Tesla et visant à vérifier l’efficacité des corrections apportées.

Impact sur les conducteurs et implications légales

L’attention portée à l’utilisation correcte de l’Autopilot reste une priorité, comme le montre l’inculpation récente d’un conducteur de Tesla aux Etats-Unis pour homicide véhiculaire. Après un accident mortel impliquant une moto, il a été révélé que le conducteur utilisait l’Autopilot tout en étant distrait par son téléphone. Cette affaire souligne deux choses : la plus importante qui est la nécessité impérative pour les conducteurs de rester vigilants malgré l’assistance de systèmes avancés, et la deuxième qui montre que le système de Tesla est loin d’être 100% au point et infaillible.

Conseils de sécurité pour les utilisateurs de l’Autopilot :

  • Surveillance constante : Gardez toujours les mains sur le volant et les yeux sur la route, même lorsque l’Autopilot est activé.
  • Connaissance des limites du système : Comprenez pleinement ce que l’Autopilot peut et ne peut pas faire et ajustez votre conduite en conséquence.
A lire également :  Ce nouveau SUV qui arrive en Europe écrase le Tesla Model Y : plus d’autonomie pour moins cher

Perspectives futures et sécurité des véhicules autonomes

Les enquêtes récentes mettent en exergue les défis liés à l’intégration de technologies autonomes dans des véhicules grand public. Tesla, et d’autres fabricants explorant des technologies similaires, doivent prendre en compte ces résultats pour améliorer la sécurité de leurs systèmes. La route vers une automatisation complète est encore longue et semée d’obstacles, notamment en termes de réglementations, de perceptions publiques et de limitations technologiques.

La sécurité des passagers et des usagers de la route reste la priorité absolue. En tant que consommateurs et utilisateurs de technologies de pointe, il est crucial de rester informés et prudents, reconnaissant les innovations tout en en comprenant les risques associés. L’avenir de la mobilité automatisée dépendra fortement de la capacité des fabricants à garantir la fiabilité et la sécurité de leurs produits.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires