Actu voiture électrique

La conduite autonome “Made in China” est bien plus avancée qu’on ne pouvait l’imaginer

Albert Lecoq

La conduite autonome promet de révolutionner notre manière de voyager, et la Chine ne reste pas en marge. En l’absence des technologies “full-self-driving” de Tesla sur le marché chinois, une entreprise locale prend le relais avec des promesses audacieuses et des résultats intrigants.

Le contexte technologique et réglementaire chinois

Tesla, reconnue pour son logiciel semi-autonome notamment aux États-Unis, n’a jamais pu offrir cette technologie en Chine, principalement à cause des régulations strictes sur la cybersécurité et la protection des données. Ce n’est qu’après la visite d’Elon Musk en avril que certains obstacles réglementaires ont été surmontés, bien que l’approbation complète de son système de conduite autonome n’ait pas encore été accordée.

Entre-temps, des géants de la technologie et de l’automobile chinois, notamment Geely et Baidu, ont collaboré pour créer Ji Yue, une marque sous l’égide de Geely, visant à combler ce vide avec leur propre version de la technologie de conduite autonome.

Technologie de conduite autonome de Ji Yue

Similaire au système basé sur la vision de Tesla, le système de pilotage automatique point à point (PPA) de Ji Yue s’appuie principalement sur des caméras, avec un usage complémentaire de radars. Contrairement à Tesla, Ji Yue intègre des cartes HD très détaillées fournies par Baidu, améliorant significativement la perception de l’environnement par le véhicule.

A lire également :  Zeekr 007 : cette concurrente de la Tesla Model 3 prouve que nous sommes cuits

Lors d’une démonstration faite par nos collègues de chez InsideEVs, il a été observé la capacité du système à identifier avec précision divers objets, affichés dans un style d’art pixelisé charmant sur le tableau de bord.

Expérience utilisateur en mode semi-autonome

Bien que limité aux routes préalablement cartographiées, le PPA de Ji Yue fonctionne bien sur les grands axes de Pékin, tout en nécessitant une supervision constante du conducteur, qui peut reprendre le contrôle à tout moment. La transition entre le contrôle manuel et autonome est fluide, malgré quelques hésitations du système dans des situations de trafic dense.

L’engagement de Ji Yue envers la sécurité est évident, le système privilégiant la prudence, surtout autour des piétons et cyclistes. Cependant, il reste encore des progrès à faire pour atteindre une autonomie complète, le système actuel étant plus proche d’une assistance de niveau 2 que du niveau 4, où aucune intervention humaine n’est nécessaire.

La demande pour la conduite autonome en Chine

La question demeure : y a-t-il un réel désir pour ces technologies en Chine ? Selon Joe Xia, PDG de Ji Yue, la réponse est affirmative. La marque prétend offrir une expérience authentique de conduite autonome, en opposition aux promesses non tenues par d’autres fabricants, notamment Tesla.

A lire également :  L'Europe boude la voiture électrique : les ventes s'effondrent

Cependant, les chiffres de vente modestes du Ji Yue 01 depuis son lancement suggèrent que le marché peut être réticent face aux coûts élevés ou aux limitations technologiques actuelles.

Implications pour le futur de Ji Yue

Avec une nouvelle équipe de vente et de marketing, Ji Yue espère dynamiser ses performances sur le marché. Le lancement prochain du Ji Yue 07 pourrait potentiellement transformer la perception de la marque et attirer plus de consommateurs vers ses technologies avancées.

Bien que le système PPA de Ji Yue ne soit pas parfait, il représente un pas significatif vers l’autonomie véritable. Avec ses innovations continues et une meilleure compréhension des besoins du marché chinois, Ji Yue pourrait bien établir un nouveau standard dans l’industrie de la conduite autonome.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires