La Renault 5 électrique plus chère que prévu : c’est la mauvaise nouvelle du jour

ParAlbert Lecoq 29 février 2024 à 12h48

L’attente est terminée pour les amateurs de véhicules électriques et nostalgiques du design iconique : Renault lève le voile sur la nouvelle version électrifiée de la R5, promettant une révolution à la fois technologique et stylistique. Avant sa mise sur le marché, découvrons ensemble les caractéristiques de cette petite merveille dont la version la moins chère devrait encore largement se faire attendre.

Les options de motorisation de la Renault 5 électrique

Dès son lancement, la Renault 5 électrique se positionne sur le segment premium avec une motorisation de 150 chevaux (110 kW) et une batterie de 52 kWh, promettant une autonomie de 400 km selon le protocole WLTP. Equipée d’un chargeur AC de 11 kW bidirectionnel et d’une capacité de recharge rapide DC à 100 kW, cette configuration s’annonce comme un choix de prédilection pour les utilisateurs exigeants.

Renault ne compte pas s’arrêter là et prévoit d’élargir son offre avec une batterie plus modeste de 40 kWh offrant 300 km d’autonomie, couplée à des moteurs de 70 kW (95 ch) et 90 kW (120 ch). La version 120 ch bénéficiera également du chargeur AC 11 kW bidirectionnel et d’une option de recharge rapide DC à 80 kW, tandis que le modèle 95 ch se contentera d’une recharge AC unidirectionnelle.

Finitions et équipements : L’embarras du choix

Pour son lancement, la Renault 5 électrique se décline en différentes finitions : Techno, Iconic Cinq et une version Evolution. Chacune de ces finitions propose des équipements et des touches esthétiques distinctifs :

  • Evolution : Jantes de 18 pouces, écran tactile de 10,1 pouces, compatibilité Apple CarPlay et Android Auto sans fil, démarrage sans clé, phares LED avec allumage automatique.
  • Techno : Ajoute des jantes spécifiques de 18 pouces, un tableau de bord numérique de 10 pouces, le système multimédia Open R Link avec services Google, un chargeur à induction pour smartphone, une caméra de recul, et une indication de charge discrète sur le capot.
  • Iconic Cinq : Propose en plus une peinture bi-ton, un volant et des sièges avant chauffants, et un système de stationnement automatisé.

Tarification : Une stratégie compétitive

Bien que Renault n’ait pas encore divulgué l’intégralité de sa grille tarifaire, la firme au losange suggèrait un prix d’entrée autour de 25 000 €. Mais ce prix d’appel sera pour le modèle équipé du moteur de 95 ch et de la batterie de 40 kWh, et non pour le modèle présenté lors du salon de Genève.

Les versions plus étoffées, notamment équipées de la batterie de 52 kWh, devraient logiquement se positionner sous la barre psychologique des 30 000 € bonus écologique déduit, offrant ainsi une alternative séduisante face aux concurrents directs et même à la Zoé, commercialisée à partir de 35 100 € dans sa configuration de base, même si cela reste bien plus éloigné que prévu du tarif espéré entre 20 000 € et 25 000 €.

Donc oui, vous avez bien lu : la version de lancement n’est pas la version à 25 000 € promise par la marque : celle-ci devrait venir bien plus tard, avec une forte probabilité d’une disponibilité seulement l’année prochaine.

Personnalisation : Faites-la vôtre

Renault offre une palette de personnalisation pour la nouvelle R5 électrique, avec cinq couleurs de carrosserie au choix, dont le Vert Pop en option gratuite. Pour une touche d’exclusivité, les teintes Jaune Pop, Blanc Nacré, Noir Etoilé, et Bleu Nocturne sont disponibles moyennant un supplément. Les versions haut de gamme bénéficient d’un toit contrastant en Noir Etoilé pour un look encore plus distinctif.

Les options de personnalisation s’étendent aux jantes de 18 pouces, avec un design « Disco » pour la version de base Evolution, inspiré des célèbres jantes de la R5 Turbo. Les finitions Techno et Iconic Cinq se dotent de jantes spécifiques, offrant chacune une identité visuelle forte, témoignant de la volonté de Renault de marier héritage et modernité.

Il est donc dommage que la promesse d’une voiture électrique accessible soit encore retardée de plusieurs mois voire d’une année entière, mais rien n’enlève au fait que cette nouvelle Renault 5 électrique soit très réussie esthétiquement et très désirable.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

24 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter