Actu voiture électrique

La voiture électrique aura bientôt plus d’autonomie que la voiture thermique, c’est confirmé

Philippe Moureau

Imaginez prendre la route sans vous soucier de l’autonomie de votre voiture électrique et effectuer un trajet de Nice à Lille sans avoir à recharger une seule fois. Ce scénario, qui semble encore relever de la science-fiction, se profile à l’horizon grâce aux avancées technologiques majeures, jour après jour.

Le sommet actuel de l’autonomie électrique

Aujourd’hui, le record d’autonomie pour une voiture électrique est détenu par la Nio ET5, qui peut parcourir jusqu’à 1 055 km sur une seule charge, selon les critères du cycle d’homologation mixte chinois CLTC soit environ 900 km WLTP et donc environ 600 km sur autoroute à 130 km/h. Ce modèle reste exceptionnel et n’est pas encore disponible partout.

Bien que ces chiffres soient impressionnants, ils restent théoriques et dépendent grandement des conditions de conduite réelles, en particulier sur autoroute. La Zeekr 001, avec sa batterie de 140 kWh, n’est pas loin derrière, offrant également plus de 1 000 km d’autonomie. Ces performances sont déjà remarquables, surtout quand on les compare à des modèles plus classiques comme la Tesla Model 3 dans sa version Propulsion, dont la batterie est presque trois fois plus petite mais qui peut tout de même parcourir en moyenne 300 km sur autoroute à 130 km/h notamment et près de 500 km sur routes départementales.

A lire également :  La BMW i4 électrique se refait une beauté pour enfin rivaliser avec la Tesla Model 3

La révolution à venir : les batteries solides

Le paysage des véhicules électriques est sur le point de subir une transformation majeure avec l’introduction des batteries solides. La différence fondamentale réside dans l’électrolyte des cellules, qui passe d’un état liquide à solide. Cette innovation promet une nette amélioration des performances des cellules, grâce à une densité énergétique bien supérieure, permettant de stocker plus d’énergie pour une taille et un poids donnés.

Talent New Energy, une entreprise chinoise, a récemment fait parler d’elle en produisant le premier prototype de cellule pour batterie solide de qualité automobile, affichant une capacité de 120 Ah et une densité énergétique de 720 Wh/kg, soit le double de la meilleure batterie semi-solide actuelle de Nio. Cette avancée suggère la possibilité de batteries de 150 à 200 kWh pour des poids et dimensions équivalents aux batteries actuelles.

Vers une autonomie de 2 000 km

Cette prouesse technique pourrait permettre d’atteindre des autonomies avoisinant les 2 000 km selon le cycle d’homologation CLTC, ce qui se traduirait par environ 1 700 km suivant les normes européennes WLTP. Il s’agit d’un prototype, mais son potentiel est indéniable, marquant un record mondial tant en termes de capacité de cellule que de densité énergétique pour une batterie au lithium. Lorsque que l’on sait qu’un prototype devient un produit de masse en moins de 5 ans sur le marché de la haute technologie, il faudra vous tenir prêts !

A lire également :  Faut-il vraiment remplacer la batterie d'une voiture électrique après 8 ans ? Voici ce que vous devez savoir

Les batteries solides ne promettent pas seulement une autonomie révolutionnaire, elles devraient également offrir des temps de recharge considérablement réduits. Si aujourd’hui le record de recharge nécessite seulement une dizaine de minutes pour recharger intégralement une batterie, les batteries solides pourraient réduire ce temps à environ cinq minutes. Une avancée qui répondrait parfaitement aux besoins des conducteurs parcourant de longues distances.

L’avenir est proche : la première voiture électrique à batterie solide

La première voiture électrique équipée d’une batterie solide pourrait être la MG IM L6, un modèle haut de gamme avec 1 000 km d’autonomie sur le cycle CLTC (soit environ 800 km en WLTP européen). Son arrivée est prévue dès cet année ou 2025 au plus tard, marquant un tournant décisif pour l’industrie. Cette première étape, bien que modeste comparée aux promesses des 2 000 km d’autonomie, illustre bien l’évolution fulgurante des véhicules électriques et l’importance de la vitesse de recharge pour les utilisateurs.

Rappelez-vous : il y a seulement 15 ans, une voiture électrique ne dépassait pas 200 km d’autonomie et nécessitait plusieurs heures pour se recharger. Depuis l’arrivée de Tesla sur le marché qui a été capable de produire à grande échelle une voiture électrique autonome et rapide à recharger avec la première Model S, les évolutions se sont enchainées.

A lire également :  Mazda présente sa nouvelle arme électrique : une berline sportive qui fait rêver

L’émergence des batteries solides représente une avancée majeure pour l’automobile électrique, promettant une augmentation significative de l’autonomie et des temps de recharge réduits. Bien que le chemin vers une adoption généralisée puisse encore être long, ces innovations tracent clairement la voie vers un avenir où les véhicules électriques pourront rivaliser et même surpasser leurs homologues à combustion sur tous les fronts.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

34 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires