Actu voiture électrique

Les conducteurs de voitures électriques sont-ils plus intelligents que les autres ? Cette étude a tranché !

Philippe Moureau

Une étude récente sème le trouble dans la sphère automobile ! L’intelligence des conducteurs est-elle vraiment liée à la marque et au type de véhicule qu’ils conduisent ? Les propriétaires de voitures électriques sont-ils plus ou moins intelligents que les propriétaires de voitures thermiques ?

Plongez avec nous dans cet univers où les clichés sont rois et où votre voiture pourrait bien en dire plus long sur votre QI que votre CV !

Les conducteurs de Land Rover et BMW à la traîne ?

La donne a été bouleversée par une étude britannique menée par Scrap Car Comparison. Ce test, appliqué à plus de 2,000 conducteurs et conductrices au Royaume-Uni, visait à établir une corrélation potentielle entre l’intelligence, mesurée par le QI, et différents facteurs tels que la marque du véhicule, le type de motorisation ou encore la couleur de la voiture.

Résultat étonnant : les conducteurs de Skoda sont en tête avec un score moyen de 99, suivis de près par ceux de Suzuki (98.09). Mais la vraie surprise, ce sont les conducteurs et conductrices de BMW et Land Rover qui affichent un QI moyen bien plus bas, avec respectivement 91.68 et 88.58. De quoi générer du buzz et faire rougir les passionnés de ces marques emblématiques.

A lire également :  Tout savoir sur la Polestar 5 : une révolution électrique en matière de design et de performance

Le type de motorisation est-il réellement un indicateur de QI ?

Mais l’étude ne s’arrête pas là et se penche également sur le type de motorisation des véhicules. Le constat pourrait sembler contre-intuitif pour certain·e·s : les conducteurs de véhicules à essence se positionnent en tête avec un QI moyen de 94.35, talonnés par les hybrides (93.89) et les diesel (92.91). Les propriétaires de voitures électriques se retrouvent en bas du tableau avec un score de 90.19, bousculant ainsi les idées reçues sur l’achat raisonné et réfléchi de ce type de véhicule.

L’électrique est souvent associé à une certaine conscience écologique, un choix qui pourrait être perçu comme plus sage et réfléchi. Alors, simple coïncidence ou véritable indicateur ? Les débats sont ouverts, et l’électricité est dans l’air !

Votre voiture est-elle de couleur verte ? Votre QI serait en dessous de la moyenne !

Si l’on s’aventure du côté des couleurs de carrosseries, l’étude sème encore un peu plus le doute. Les propriétaires de voitures blanches, grises et rouges semblent être au sommet de l’échelle du QI, tandis que les conducteurs et conductrices de voitures vertes se retrouvent en bas du classement avec un score de 88.43.

Ainsi, la couleur de votre voiture influencerait-elle réellement la perception que les autres ont de votre intelligence ? Ou s’agit-il simplement d’une tendance colorimétrique passagère ? Les nuances de vert sur nos routes vont-elles disparaître au profit des teintes plus “intelligentes” ? La roue tourne, et votre couleur pourrait bien en dire plus que mille mots.

A lire également :  Ces voitures électriques chinoises sont plus écologiques et fiables que nos chères françaises

Les propriétaires de voitures électriques sont plus riches et plus éduqués

Tandis qu’en Europe, les propriétaires de voitures électriques sont mis dans le même sac que ceux et celles de Land Rover et BMW, une étude américaine menée par l’Electric Vehicle Information Exchange (EVIX) vient jeter de l’huile sur le feu.

Selon cette étude, les propriétaires de véhicules électriques aux États-Unis sont non seulement plus riches mais aussi plus éduqués que la moyenne du pays. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : un revenu médian de 108,624 dollars, soit plus du double du revenu médian national, et 77 % d’entre eux ont un diplôme universitaire. Une incohérence qui nous pousse à réfléchir sur la multitude de facteurs influençant l’achat d’un véhicule, tant aux États-Unis qu’en Europe.

Cela prouve donc que l’éducation n’est pas toujours liée à l’intelligence et au QI !

Un clash culturel et automobilistique en vue ?

Au final, ces études pourraient suggérer que le type, la marque, ou encore la couleur de votre voiture influencent, ou reflètent, votre intelligence. Mais n’oublions pas que derrière les chiffres se cachent une multitude de choix, de préférences et de contraintes qui façonnent notre décision au moment de l’achat.

Peut-être que ces études auront un impact, ou peut-être qu’elles seront oubliées dans le flot incessant de l’information. Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager votre avis et à faire rugir vos moteurs dans les commentaires !

A lire également :  Mini Aceman : le SUV électrique urbain que l'on attendait est enfin là

Note : Cet article est rédigé avec un esprit satirique et n’est pas destiné à offenser ou stigmatiser qui que ce soit. Les études mentionnées sont réelles, mais leurs conclusions doivent être prises avec du recul, et l’intelligence ne peut bien évidemment pas être réduite à une simple marque ou type de voiture.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires