Actu voiture électrique

Quelle voiture prends le moins feu, électrique ou thermique ? Voici le verdict

Philippe Moureau

Le débat autour de la sécurité des voitures électriques s’intensifie à chaque nouvelle avancée technologique dans le secteur. L’un des mythes les plus répandus est leur soi-disant susceptibilité aux incendies. En effet, ces derniers temps, divers incendies de Renault Zoé ont ravivé de vifs débats à ce niveau. Des données récentes mettent en lumière une réalité tout autre, en particulier grâce à une analyse détaillée des véhicules de Tesla.

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes

Il est crucial de situer la discussion sur la sécurité des véhicules électriques avec des chiffres précis et comparatifs. En se basant sur des données collectées, il apparaît que les voitures électriques de Tesla présentent un risque d’incendie considérablement moins élevé que leurs homologues à moteur à combustion. En effet, un départ de feu a été enregistré tous les 209 millions de kilomètres parcourus pour Tesla, contre un feu tous les 29 millions de kilomètres en moyenne pour les voitures thermiques. Cette différence n’est pas anodine :

  • Une fréquence d’incendie 86 % inférieure à la moyenne.
  • Des technologies comme l’Autopilot qui réduisent significativement les risques d’accidents et donc également les risques potentiels d’incendie.
A lire également :  BYD promet 2 000 km d'autonomie sans recharge ni plein avec son dernier modèle
Quelle voiture prends le moins feu, électrique ou thermique ? Le résultat est prévisible

La méthodologie derrière ces résultats

Pour obtenir ces résultats, Tesla utilise une méthodologie permettant une surveillance constante grâce à sa connexion directe aux serveurs de la marque. Cette approche diffère sensiblement de celle d’autres études par des organismes comme la National Fire Protection Association (NFPA), qui ne prend pas en compte certains types d’incendies (incendies de structures, feux de forêt, actes criminels), alors que Tesla inclus ces données dans ses statistiques.

De plus, ces chiffres sont basés sur une flotte de véhicules moderne et technologiquement avancée, ce qui les rend moins susceptibles aux dysfonctionnements mécaniques comparativement à des véhicules plus anciens.

Les données concernant les incidents sont collectées sur une période d’un an avant leur publication, permettant un suivi détaillé et exhaustif. Cette rigueur dans la collecte et l’analyse contribue à l’affinement des résultats et assure une comparaison équilibrée face à des données parfois plus anciennes du parc automobile global.

L’impact des véhicules électriques sur le taux d’incendies automobile

En regardant ces chiffres, peut-on généraliser la sécurité incendie des véhicules électriques ? Tesla représente une grande partie des immatriculations aux États-Unis, pays où cette étude a été faite (55 % des voitures électriques enregistrées selon des rapports de marché), ainsi leur impact sur les statistiques de sécurité est significatif. Cela démontre que la technologie moderne dans la conception des voitures électriques peut influencer positivement la sécurité globale des véhicules.

A lire également :  Voici pourquoi la voiture à hydrogène est la pire solution pour l'avenir

Les chiffres relatifs aux incendies des véhicules de Tesla nous éclairent sur un point critique : contrairement aux idées reçues, les voitures électriques ont une propension largement inférieure à prendre feu comparées aux véhicules à combustion. Cette statistique devrait rassurer non seulement les consommateurs actuels et futurs de Tesla mais aussi tous ceux qui envisagent l’achat d’une voiture électrique pour leurs nombreux avantages écologiques et technologiques.

À mesure que la technologie évolue, le dialogue sur la sécurité des voitures électriques semble destiné à pencher vers un consensus sur leur fiabilité et leur sécurité accrues, repoussant ainsi les frontières de ce que nous attendons de l’automobile de demain.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires