Actu voiture électrique

NIO déclare la guerre à Tesla et Volkswagen : l’Europe doit-elle trembler ?

Philippe Moureau

Alors que le marché des voitures électriques devient de plus en plus compétitif, NIO se prépare à lancer deux nouvelles marques pour rivaliser avec Tesla et Volkswagen en Europe. Leurs ambitions ? Rendre les véhicules électriques abordables pour tous !

NIO vise Volkswagen avec des véhicules électriques à moins de 30 000€ en Europe

Dans une interview exclusive accordée au magazine allemand Der Spiegel, le fondateur et PDG de NIO, William Li, a exprimé son admiration pour les constructeurs de voitures de luxe allemands tels que Mercedes-Benz, BMW et Audi. Cependant, il estime que l’Allemagne est à la traîne en matière de technologie et de logiciels pour les voitures électriques par rapport à la Chine. Pour conquérir le marché européen, NIO lancera donc deux marques supplémentaires aux côtés de sa marque éponyme.

L’une de ces nouvelles marques cible le marché grandissant des petites voitures électriques, avec un prix de départ inférieur à 30 000 €. Cette marque ambitionne de rivaliser avec des fournisseurs de masse comme Volkswagen. William Li a déclaré :

A lire également :  Duel sur route : la voiture électrique de Xiaomi surpasse-t-elle la Tesla Model 3 en autonomie ?

“En ce qui concerne le prix, nous attaquons Volkswagen plus que jamais auparavant.”

La nouvelle marque visera les pays européens avec des voitures destinées au grand public, en commençant par la France, l’Italie et l’Espagne.

NIO ne craint pas de perdre des parts de marché face à Tesla

Der Spiegel a également interrogé William Li sur les récentes baisses de prix de Tesla, auxquelles NIO ne participera pas. Li a déjà affirmé que Tesla ne pouvait dicter les prix en Chine avec une part de marché inférieure à 10%, bien que de nombreux constructeurs de véhicules électriques de la région aient emboîté le pas.

À la question de savoir s’il craignait de perdre des parts de marché face à Tesla, Li a répondu :

“Non, nos modèles comparables sont déjà environ 20 000 € plus chers que les prix de Tesla, ce n’est pas notre segment principal.”

Selon Li, la valeur résiduelle d’une voiture est également importante, et quiconque baisse les prix nuit à ses clients existants. Il ajoute qu’“une bonne voiture doit avoir son prix, surtout dans le segment premium.” Cette réponse fait écho aux mises en garde du PDG de Ford, Jim Farley, à Tesla la semaine dernière concernant la fraîcheur des produits et la banalisation de ses voitures.

A lire également :  Ce nouveau SUV qui arrive en Europe écrase le Tesla Model Y : plus d’autonomie pour moins cher

NIO reste déterminée à atteindre son objectif de rentabilité cette année en accélérant l’expansion de ses stations d’échange de batteries et en lançant cinq nouveaux modèles pour stimuler la croissance. La société estime que sa technologie et ses logiciels la différencient de la concurrence.

NIO a récemment commencé à livrer son modèle phare, l’EC7, l’un des SUV les plus aérodynamiques sur le marché.

Li affirme que la Chine possède un avantage de coût d’environ 20% par rapport à l’Europe en matière de production automobile, un facteur qui l’aidera à stimuler sa croissance mondiale à l’avenir.

Le futur de la mobilité électrique : une bataille épique entre NIO, Tesla et Volkswagen

Avec l’annonce de ces nouvelles marques et des ambitions clairement affichées de NIO, une bataille épique pour la domination du marché des véhicules électriques semble se dessiner entre NIO, Tesla et Volkswagen. Les consommateurs pourront-ils profiter de cette guerre des prix pour accéder à des voitures électriques de qualité à des prix plus abordables ? Seul l’avenir nous le dira.

En attendant, il est indéniable que l’essor des véhicules électriques est en marche, et ces trois géants de l’industrie sont prêts à jouer un rôle majeur dans la transformation du marché automobile mondial. Restez à l’affût des dernières nouvelles et tendances en matière de véhicules électriques pour ne rien manquer de cette révolution verte !

A lire également :  L'Europe a trouvé la solution pour contrer l'invasion des voitures électriques chinoises
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires