On a parcouru 3 500 km en Tesla Model 3 pendant les vacances : on vous dit tout

ParPhilippe Moureau 15 août 2023 à 10h30

Nous avons parcouru plus de 3 500 km en Tesla Model 3 pour nos trajets de vacances. Entre inquiétudes au départ et le goût de l’aventure, nous sommes finalement partis pour traverser la France en voiture électrique.

Bienvenue à bord de la mythique Tesla Model 3

Embarquez avec nous pour une aventure de 3500 km dans une voiture électrique : la Tesla Model 3. En partant de la charmante banlieue marseillaise, nous avons traversé des paysages à couper le souffle pour atteindre la côte atlantique, entre la mystique Bretagne et l’éblouissante Bordeaux.

Avec notre millésime de 2021 en version Standard Plus (renommée plus tard Propulsion), elle peut parcourir près de 450 km sur le cycle WLTP en une seule charge grâce à sa batterie de 55 kWh. Il faudra compter dans la réalité sur 350 km en moyenne, et entre 250 et 300 km sur autoroute. Avec une puissance de recharge maximale de 170 kW, la voiture se recharge suffisamment vite sur les superchargeurs de Tesla notamment.

La Tesla Model 3 nous a offert une expérience de conduite agréable. Avec son autonomie suffisante, ses performances confortables et sa puissance de recharge maximale très correcte, cette voiture électrique nous a permis d’effectuer notre trajet sans le moindre stress. Et ce n’est que la pointe de l’iceberg, laissez-nous vous expliquer.

Simulation du trajet avec ABRP

L’autoroute électrique : plus de peur que de mal !

C’est à bord de notre fidèle Tesla Model 3 que nous avons défié l’autoroute à 130 km/h, confiants dans la planification de trajet intégrée de la voiture. Au total, 5 arrêts recharge sur les superchargeurs de Tesla ont été nécessaires pour notre trajet de 1100 km, y compris une pause au tout nouveau superchargeur V4 de Riom en Auvergne. Le temps total de recharge a été de 1h45, temps supplémentaire à ajouter au temps de route de 10 heures pour une durée totale d’environ 12 heures : qui a dit que cela prendrait 2 jours pour traverser la France en véhicule 100% électrique ?

Malgré un départ en plein début de week-end, nous n’avons constaté aucune saturation sur les bornes de recharge, seulement quelques bouchons sur les axes les plus fréquentés. Que ce soit Ionity, Total Recharge ou consorts, l’infrastructure de recharge a fait un bond en avant. C’est lors des petits arrêts pour les besoins pressants sur les aires d’autoroute quand cela était nécessaire que nous avons pu voir l’augmentation conséquente des moyens de recharge : des rangées de 10 voire 20 bornes sont désormais présentes sur un grand nombre aires d’autoroutes. Pour le moment, il y a clairement de quoi voir venir lorsque l’on voyage en voiture électrique, chose peu aisée il y a encore seulement 2 ans.

L’avenir du voyage en voiture électrique semble plus prometteur que jamais !

Le périple à travers la côte Atlantique : réalité versus attentes

Une fois arrivés sur la côte atlantique, nous avons profité des bornes publiques pour faire le plein d’énergie. Les bornes se sont révelées très disponibles avec peu d’affluence et très rarement squattées par des véhicules en stationnement sans charge.

Attention cependant à une petite surprise : avec l’application Chargeprice, nous avons constaté d’importantes variations de tarifs entre les badges Chargemap, Shell Recharge ou Ulys. En effet, les tarifs au kWh varient beaucoup d’une borne à l’autre, faisant que l’un peut être beaucoup moins cher que l’autre et inversement pour une autre borne situé à quelques kilomètres seulement. Il faut garder les yeux ouverts !

Application Chargeprice avec les tarifs estimés pour une recharge de 10 à 85% – 40 kWh

Notre voyage de retour s’est déroulé de manière similaire à l’aller, toujours avec l’aide précieuse de notre planificateur de trajet Tesla. Malgré quelques petites variations dans l’estimation de l’autonomie restante, aucun dysfonctionnement n’a été constaté.

Voyager en Tesla Model 3 : le confort au-delà des attentes

Le confort de conduite de la Tesla Model 3 est un point à ne pas négliger. Même après de longues heures au volant, pas une once de fatigue ni de douleur. La conduite est relaxante grâce à l’Autopilot et son régulateur adaptatif. Et que dire des bornes de recharge qui n’ont présenté aucun problème ?

Il est désormais évident que voyager en voiture électrique est aussi simple qu’en voiture thermique, à condition de profiter des pauses de 20 minutes pour recharger, ce qui est loin d’être un frein.

Alors, prêt·e·s pour votre prochain road-trip électrique ?

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter