Actu voiture électrique

Pour Hyundai, une vraie voiture électrique sportive, c’est s’amuser et faire le plein de sensations

Albert Lecoq

Dans le segment des véhicules électriques sportifs, la course à la puissance devient un véritable champ de bataille. Cependant, Hyundai adopte une approche différente avec son modèle Ioniq 5 N, visant à offrir une expérience de conduite amusante et accessible sans faire dans la surenchère de puissance.

Un pas en arrière dans la course à la puissance

L’Ioniq 5 N de Hyundai démontre un changement notable dans la philosophie de performance chez Hyundai. Avec 609 chevaux en fonctionnement continu et une fonction boost permettant d’atteindre brièvement 650 chevaux, ce modèle semble modéré comparé aux mastodontes de 1000 chevaux et plus souvent mis en avant dans ce segment.

  • Accessibilité: Joonwoo Park, responsable de Hyundai N, souligne l’importance de proposer un véhicule que les conducteurs moyens peuvent réellement maîtriser, plutôt que de simplement pousser les limites de la puissance.
  • Sécurité: La puissance élevée, souvent inutilisable dans des conditions réelles, soulève des questions de sécurité tant sur route que sur piste.

Cette stratégie montre un engagement de Hyundai à privilégier le plaisir de conduire réel plutôt que les chiffres de performance purs qui, selon Park, “perdent leur sens” dans des scénarios d’utilisation quotidiens.

A lire également :  Voiture électrique : réduisez vos impôts en n'oubliant pas de cocher cette case
Crédits photo : InsideEVs

L’expérience de conduite : Plaisir vs Puissance

Lors de l’essai sur piste de l’Ioniq 5 N, il est devenu évident que même des journalistes automobiles expérimentés trouvaient le véhicule parfois difficile à maîtriser à pleine puissance. Cela illustre parfaitement que l’augmentation de la puissance ne se traduit pas toujours par une amélioration de l’expérience de conduite.

  • Expérience utilisateur : Des témoignages lors de la conduite sur des circuits réputés comme Laguna Seca ont révélé que même pour des conducteurs entraînés, la puissance n’est pas le seul facteur déterminant le plaisir de conduite.
  • Comparaison avec des concurrents : Des véhicules comme le Porsche Taycan Turbo GT, bien que plus puissants et plus rapides, ne sont pas nécessairement plus agréables à conduire pour un amateur, surtout compte tenu de leur prix élevé.

Cette approche de Hyundai pourrait bien être la clé pour atteindre un plus large public, en proposant des véhicules électriques performants mais utilisables au quotidien.

Crédits photo : InsideEVs

Économie des véhicules électriques et production durable

Le coût de production des véhicules électriques avec des capacités de piste sérieuses sous la barre des 100 000 euros reste élevé, un défi que Hyundai est prêt à relever à long terme. En effet, la production d’un véhicule électrique abordable qui reste performant sur piste est complexe, mais Hyundai semble déterminé à explorer cette voie.

A lire également :  Oubliez la Renault 5 électrique : Dacia annonce une Sandero électrique à prix canon

L’objectif de Hyundai avec la série N est de continuer à offrir des voitures amusantes à conduire, qui sont également abordables et adaptées à l’usage quotidien.

La vision à long terme de Hyundai pourrait redéfinir les normes du marché, en plaçant l’accent sur des véhicules plus équilibrés qui offrent une véritable valeur ajoutée aux consommateurs, sans se laisser entraîner dans une guerre des chiffres sans fin.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires