Tesla en crise : demande en baisse, usine au ralenti, que se passe-t-il ?

ParAlbert Lecoq 27 mars 2024 à 12h51

Le secteur des véhicules électriques est en constante évolution, et même les géants du domaine, tels que Tesla, sont confrontés à des défis de taille. Récemment, un rapport a révélé que Tesla avait diminué la cadence de production dans sa gigafactory de Shanghai, la plus grande usine de voitures électriques au monde. Cette décision est attribuée à une demande insuffisante et à une concurrence féroce, mettant en lumière les turbulences du marché et les batailles de prix incessantes.

Impact de la concurrence et de la demande sur Tesla

Le rapport, s’appuyant sur des sources proches du dossier constitué par Bloomberg, indique que depuis mi-mars, Tesla a réduit la production de ses Model 3 et Y, passant de 6,5 jours de travail hebdomadaire à 5 jours, tout en maintenant deux équipes opérant sur des shifts de 11,5 heures par jour. Cette mesure traduit les difficultés rencontrées par l’entreprise face à un ralentissement de la croissance et à une guerre des prix persistante sur le marché chinois.

L’usine de Giga Shanghai joue un rôle crucial dans la stratégie globale de Tesla, représentant auparavant près de la moitié du volume de ventes mondial de l’entreprise. Selon le rapport du quatrième trimestre 2023 de Tesla, cette usine avait la capacité de produire plus de 950 000 véhicules électriques par an, sur un total de 2,35 millions. Néanmoins, cette dynamique est actuellement mise à l’épreuve par des contraintes sur l’approvisionnement en pièces et une anticipation de baisse de la consommation en avril, en partie due à la célébration du Tomb Sweeping Day en Chine.

Des ajustements de production face à un marché fluctuant

La baisse des ventes de Tesla en Chine en février, avec une diminution de 19 % par rapport à l’année précédente, est un indicateur clair du ralentissement de la demande. Cette tendance pourrait se poursuivre en mars, avec l’augmentation de prix pour le Model Y déjà effective en France par exemple et qui s’étendra dans le monde.

Il est intéressant de noter que BYD, le plus grand fabricant de véhicules électriques en Chine, a également enregistré une baisse de ses ventes en février. En réponse, BYD rafraîchit activement sa gamme de produits et ajuste ses prix à la baisse, soulignant une stratégie proactive face à un environnement de marché de plus en plus compétitif.

Les défis auxquels Tesla est confronté en Chine reflètent les complexités d’un marché des véhicules électriques en rapide évolution. La concurrence accrue et les fluctuations de la demande exigent des ajustements stratégiques constants. Pour Tesla, cela implique de naviguer avec prudence entre la gestion de la production, l’adaptation aux tendances de consommation et la réaction aux mouvements de ses concurrents. Dans ce contexte dynamique, l’avenir de Tesla en Chine, comme celui de l’ensemble du secteur des véhicules électriques, sera façonné par sa capacité à rester agile et innovante face à des défis sans cesse renouvelés.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter