Actu voiture électrique

Tesla et sa recharge sans-fil par induction : où en est-on ?

Philippe Moureau

Tesla surprend à nouveau en vendant la start-up de charge sans fil Wiferion, mais conserve ses ingénieurs. Est-ce un signe que la société travaille toujours en secret sur sa promesse de recharge sans fil pour véhicules ?

Un mystère demeure : que mijote Tesla ?

La récente aventure de Tesla dans les systèmes de livraison d’énergie sans fil a été éphémère. Pourtant, cela ne signifie pas que le coussin de chargement sans contact, évoqué lors de l’événement “Investor Day” de la société en mars, soit relégué aux oubliettes. Selon The Robot Report, Wiferion, une start-up allemande spécialisée dans les produits de charge sans fil et acquise par Tesla cet été, a été vendue à Puls Power, une entreprise allemande spécialisée dans les alimentations sur rail DIN.

Mais voici le twist : les ingénieurs de Wiferion resteront chez Tesla. Ils ne font pas partie de l’accord avec Puls Power. En d’autres termes, Tesla n’a pas encore abandonné l’idée de recharger une batterie de véhicule électrique sans utiliser de câbles. Mais la grande question demeure : verrons-nous un jour un véhicule Tesla se recharger sans fil grâce à une alimentation de la même marque ?

A lire également :  Volkswagen dévoile l'ID.Buzz GTX : le combi décoiffant à l'autonomie étonnante

Les origines : quand Tesla flirte avec la charge sans fil

Remontez à 2015, lorsque la firme dirigée par Elon Musk a dévoilé un prototype de robot chargeur capable de trouver son chemin jusqu’au port de chargement de la Model S. Cependant, cette idée n’a jamais été mise en production de masse. En mars 2023, une image teaser d’un coussin de chargement sans fil rechargeant apparemment les batteries d’une Model S a été brièvement montrée lors de l’événement “Investor Day”, à côté d’une photo d’un Tesla Diner.

L’acquisition de Wiferion a suivi. Pourtant, la société basée à Austin n’a jamais révélé ses intentions pour cette start-up allemande. Celle-ci avait lancé un programme pilote aux États-Unis grâce à un accord de licence mondial avec WiTricity, modifiant plusieurs véhicules électriques, y compris une Tesla Model 3, pour accepter jusqu’à 11 kilowatts d’énergie sans fil de son système Halo.

En parallèle : l’évolution impressionnante du Supercharger

Pendant que le mystère de la charge sans fil demeure, les avancées dans le domaine de la charge filaire ne cessent d’étonner. Le réseau Supercharger filaire de Tesla a récemment installé sa 50 000ème station. Et ce n’est pas tout : les premiers Supercharger V4, qui devraient offrir plus de 250 kW, sont actuellement en cours d’installation aux États-Unis. Cette évolution démontre que, indépendamment de ses projets pour la charge sans fil, Tesla continue d’investir massivement dans l’infrastructure de recharge.

A lire également :  Toyota préfère donner de l'argent à Tesla plutôt que de se lancer dans la voiture électrique

Alors, cher lecteur·trice, restez à l’écoute des prochaines annonces de Tesla. Cette société nous a déjà montré à plusieurs reprises qu’elle était capable de bouleverser le marché de l’automobile. Qui sait ce que l’avenir nous réserve avec la charge sans fil ?

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires