Tesla s’inspire de Stellantis pour sa qualité de fabrication

ParAlbert Lecoq 24 novembre 2023 à 12h05

Tesla, la firme qui redessine les contours de l’industrie, vient de frapper un grand coup en s’attachant les services d’un cadre très expérimenté de chez Stellantis. Je parle ici de Kahiree Gans, un personnage qui vient bourlinguer les eaux tranquilles de la production de véhicules électriques. Son titre? Ni plus ni moins que « Head of Quality Operations » à la fameuse Gigafactory Texas.

Une expertise forgée chez les géants de l’auto

On a affaire ici à un profil technique solide comme un chêne. Avec un bagage en génie mécanique de l’université de Tuskegee et un Master en ingénierie de fabrication de l’université du Michigan, Gans a accumulé une expérience notable. Sa feuille de route comprend un passage fructueux chez GM et surtout une décennie chez Stellantis, où il a gravi les échelons du powertrain engineering jusqu’à diriger la qualité de fabrication pour la division moteurs.

  • Fort d’une riche expérience industrielle
  • Réputé pour son expertise en ingénierie de production
  • Provenance de chez Stellantis, constructeur reconnu mondialement

Un renfort stratégique pour la Gigafactory Texas

La mission qui attend Gans chez Tesla? Oh, rien de moins que piloter la qualité opérationnelle dans un lieu qui ne fait que pousser les limites de l’innovation. Si la Gigafactory Texas produisait jusqu’ici le Model Y, l’heure est à l’élargissement avec le Cybertruck, promesse d’un avenir tout aussi spectaculaire que sa silhouette.

  • Transition de la production du Model Y à l’intégration du Cybertruck
  • Fabrication de cellules de batterie sur place
  • Mise en œuvre de procédés de production novateurs

Quand le recrutement témoigne d’une ambition démesurée

Ce mouvement stratégique de la part de Tesla indique clairement que la marque ne se contente plus de jouer dans la cour des petits. En se dotant des compétences de Kahiree Gans, l’entreprise californienne lorgne vers une efficacité de production révolutionnée. Une avance nécessaire pour épouser son ambition exponentielle : passer d’une production annuelle actuelle avoisinant les 2 millions de véhicules à un objectif de 20 millions d’ici la fin de la décennie. Des objectifs à faire pâlir les sceptiques Quand on sait que nombreux étaient ceux qui doutaient de la capacité de Tesla à franchir le cap du million de véhicules par an, on imagine la dose de scepticisme rencontrée pour cet objectif de 20 millions. Pourtant, avec des noms tels que Gans désormais dans le roster, les perspectives s’éclaircissent sensiblement.

  • Vise une multiplication par 10 de sa capacité de production d’ici 2030
  • L’audace de l’objectif reflète celle des nouveaux processus de fabrication
  • Un défi qui fait écho à la méfiance initiale des analystes

Boost des équipes de direction et dynamique de croissance

Tesla n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai. La compagnie a ajouté à ses rangs Tom Zhu depuis la Chine pour chapeauter l’ensemble des opérations de fabrication et de vente en Amérique du Nord. Un autre grand nom du secteur, Michael Hildebrand, venant d’Eli Lilly, a été recruté plus tôt cette année pour diriger l’expansion de la Gigafactory Nevada. Et n’oublions pas Dr. Michael Schmitt, exécutif haut placé chez Bosch, maintenant à la tête des opérations de la Gigafactory.

À travers ces acquisitions humaines, Tesla enrichit de manière significative son leadership manufacturier. Ces embauches stratégiques ne sont pas de simples ajouts aux équipes, elles incarnent la quête incessante d’excellence et d’efficacité que poursuit l’entreprise de Musk.

  • Consolidation du leadership manufacturier
  • Apport d’une expertise multisectorielle
  • Réponse aux exigences d’expansion rapide

Une industrie en pleine mutation, guidée par les talents

Ce que cet enchaînement de recrutements nous rappelle, c’est que l’industrie automobile, particulièrement celle des véhicules électriques, ne cesse d’évoluer, portée par une course à l’innovation plus ardente que jamais. Avec des figures comme Gans à des postes-clés, Tesla se donne les moyens de ses ambitions. La qualité passe par la compétence et, dans ce domaine, la marque semble avoir tiré les bons leviers. La Gigafactory Texas n’est pas qu’une simple usine; c’est le symbole d’une dynamique, d’un écosystème qui se veut aussi puissant que les moteurs qu’il produit. En fin de compte, la venue d’un tel profil annonce une chose : la non-complaisance à l’échelon qualité. Ça promet!

Un futur électrique construit par des mains expertes : souvenez-vous que nous vivons une révolution automobile avec des changements dont nous sommes les témoins et, potentiellement, les acteurs. Le recrutement de talents à l’image de ceux introduits chez Tesla signe l’engagement de la firme vers une excellence sans compromis et une croissance soutenue.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter